GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: 2014, année record pour l’immigration en Méditerranée

    AFP

    170.000 personnes arrivées ou recueillies en mer l’année dernière aux alentours de la petite île italienne de Lampedusa. Un record qui pourrait être battu en cette année 2015, s’alarme Libération, avec ce grand titre : « l’indifférence meurtrière ».

    Les rumeurs d’infiltrations terroristes parmi les migrants, relancées récemment par la presse britannique, sont écartées par les autorités italiennes. En revanche, pointe Libération, « Rome prend très au sérieux l’hypothèse de débarquements massifs dans les prochains mois, alors que la Libye est en proie au chaos. (…) 'Les crises aux portes de l’Europe, au Proche-Orient et en Afrique engendrent des mouvements de population énormes, rappelle Flavio di Giacomo, le porte-parole de l’Organisation internationale pour les migrations, interrogé par le journal. Cela fait plusieurs mois, poursuit-il, que les migrants nous disent que la situation en Libye est devenue extrêmement difficile, surtout pour les Subsahariens, qui sont régulièrement menacés et battus. Ils n’ont pas d’autres solutions que de prendre la mer dans des conditions de plus en plus terribles'. »

    Commentaire de Libération : « sunnites et chiites s’entre-tuent avec une férocité inégalée au Moyen-Orient, la Libye a implosé et les chrétiens se font chasser et massacrer jusqu’au Kenya dans une indifférence insupportable. Que faire pour venir en aide à ces femmes et ces hommes qui, toutes religions confondues et chaque année plus nombreux, fuient la mort la peur au ventre ? L’Europe a incontestablement un rôle à jouer, une responsabilité même. C’est elle que l’on appelle à l’aide, c’est sur ses côtes que l’on s’échoue. »

    Et Libération de prévenir : « en refusant d’affronter cette crise des réfugiés, la plus grave depuis la Seconde Guerre mondiale, l’Europe court le risque de renforcer le ressentiment et la haine. Notamment la France, qui ne participe clairement pas assez à l’effort collectif. La France, pays des droits de l’homme. »

    Un schisme sur le schiste ?

    A la Une, également, cette fois du Figaro : le gaz de schiste… « Gaz de schiste : le rapport que Hollande a enterré », titre Le Figaro. Le journal a pu se procurer en exclusivité l’étude commandée par Arnaud Montebourg qui envisageait l’exploitation du gaz de schiste. « En 2012, précise Le Figaro, Arnaud Montebourg, alors ministre, persuadé que le gaz de schiste pouvait contribuer à relancer la croissance, avait commandé un rapport d’experts sur le sujet dès son arrivée à Bercy. Début 2014, ces derniers ont conclu qu’il était possible d’exploiter le gaz de schiste sans recourir à la fracturation hydraulique, honnie des écologistes. Mieux : ils préconisaient l’expérimentation d’une technologie non polluante en Île-de-France et dans le Sud-est.
    Las,
    soupire Le Figaro, le gouvernement s’est empressé d’envoyer le rapport aux oubliettes. »

    Le Figaro qui affiche toute son incompréhension… « Nos sous-sols sont réputés riches en gaz et pétrole de schiste. Les exploiter permettrait de bouleverser la donne économique d’une façon considérable. Des points de croissance sur une trentaine d’années, des centaines de milliers d’emplois, des recettes réaffectées au désendettement, à la sauvegarde du système de retraites, à celui de l’assurance-maladie… » Alors, s’énerve Le Figaro, « au nom de quoi n’entreprendrions-nous pas des travaux de forage simplement pour en avoir le cœur net ? Le schiste vaut bien un schisme à gauche. Les Français se moquent éperdument des états d’âme des écologistes. En revanche, ils seraient agacés, et le mot est faible, s’ils apprenaient qu’ils sont assis sur un tas d’or dont on ne fera définitivement rien et auquel on s’interdira même de penser au motif qu’il ne faut pas contrarier Mme Duflot. »

    La fin des CE ?

    Autre exclusivité, cette fois à la Une des Echos : « ce que le gouvernement veut changer dans le dialogue social »

    Les Echos qui dévoilent en effet ce mardi les grandes lignes de la loi Rebsamen qui devrait être présentée en conseil des ministres le 22 avril. Avec comme « sujet le plus sensible, syndicalement comme politiquement, pointe le quotidien économique : la réforme des institutions représentatives du personnel. Ce n’est pas la révolution dont rêvait le Medef avec son 'conseil d’entreprise' fusionnant le CE, le comité d’entreprise, les DP, les délégués du personnel et le CHSCT, le comité d’hygiène de sécurité et des conditions de travail. Mais le projet de loi fait nettement bouger les lignes, précisent Les Echos, en particulier sur la délégation unique du personnel (la DUP). La DUP qui, jusqu’à présent ne concernait que le CE et les délégués du personnel, s’étendra au CHSCT. Mais toutes les prérogatives de chacune des instances regroupées resteront conservées. Son champ est étendu jusqu’à 299 salariés et non plus 199. C’est un décret qui fixera le nombre d’élus du personnel et leurs heures de délégation en fonction de la taille de l’entreprise. »

    Adaptations…

    Economie, toujours, avec la Poste qui se cherche un avenir… Un avenir qui pourrait bien passer par le supermarché, nous apprend Le Parisien. « Après les campagnes… les villes. La Poste, qui a déjà fermé plus de 7.000 bureaux en zone rurale durant la dernière décennie pour les transformer en agences postales communales ou en relais commerçants, s’apprête à passer à la vitesse supérieure. Ce sont près de 7.000 sites dans les villes moyennes, mais aussi à Bordeaux, Lyon ou même à Paris, qui pourraient disparaître d’ici à 2020 », croit savoir Le Parisien.

    Alors où pourra-t-on affranchir une lettre ou envoyer un colis ? Et bien, peut-être au supermarché… « Ce n’est pas une vue de l’esprit et c’est même l’une des 1.001 expériences lancées dans l’Hexagone depuis deux ans. C’est à Reims (dans la Marne) que la Poste a mené, loin des caméras, sa première expérimentation de réorganisation urbaine : les caissières jouent désormais le rôle de guichetière et les clients peuvent aller chercher colis recommandés en même temps que bottes de poireaux, yaourts ou brosses à dents. »

    Commentaire du Parisien : « ce scénario relevait de la science-fiction il y a cinq ans. Il est en train de devenir réalité. En effet, la Poste, confrontée à la chute vertigineuse des volumes de courrier, est sommée de réaliser des économies. C’est bien simple, à l’horizon 2020, le nombre de lettres et de petits colis aura été divisé par deux par rapport à ce qu’il était en 2008 ! Or, son maillage très dense de bureaux lui coûte une fortune : près de 4,2 milliards d’euros en 2013… »

    Enfin, ce reportage à lire dans Le Monde : « à Madagascar, la lutte des paysans contre la faim » Le Monde qui nous apprend que « pour faire face à la sécheresse, les cultivateurs du sud de l'île développent des modèles agricoles alternatifs. » Exemple : « des cultivateurs ont adopté des systèmes de production adaptés à leurs terres arides avec l’aide d’une ONG malgache de développement durable. Plutôt que le maïs, qui a besoin de beaucoup d’eau, ils se sont tournés vers la culture du mil et du sorgho, qui résistent mieux à la sécheresse. »

    Certes, reconnaît Le Monde, « les conditions climatiques ne s’améliorent pas dans le sud de Madagascar. Depuis les pluies de février, abondantes mais insuffisantes pour les cultivateurs de la région, pas une seule goutte n’est tombée et les températures sont rarement en dessous de trente degrés. (…) Mais, les paysans ont la volonté de s’en sortir avec des solutions qui commencent à porter leurs fruits. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.