GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Mali: 24 soldats maliens et 17 jihadistes tués dans des combats
    • Éliminatoires CAN 2021: l’Algérie évite le piège botswanais et s’impose à Gaborone, 1-0
    • Colonies israéliennes: l'Autorité palestinienne dénonce la position de Washington
    • Washington ne considère plus les colonies israéliennes contraires au droit international (Pompeo)
    • Iran: Washington met fin à une dérogation pour l'usine nucléaire de Fordo (Pompeo)
    • Le groupe sidérurgique indien Tata Steel va supprimer jusqu'à 3.000 emplois en Europe
    • Hong Kong: l'UE demande à la police d'éviter la violence (déclaration)
    • Éliminatoires CAN 2021: la RD Congo tenue en échec par la Gambie à Banjul, 2-2, dans le groupe D
    • Pont effondré près de Toulouse: un deuxième mort retrouvé (maire)

    «Le pouvoir a tendance à museler la société civile au Niger»

    Plaidant la lutte contre Boko Haram, le gouvernement nigérien a arrêté deux leaders de la société civile. (Photo: des soldats nigériens patrouillent dans le nord du Nigeria, sur les traces de Boko Haram). AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

    Deux leaders de la société civile du Niger ont été inculpés pour atteinte à la défense nationale et pour activité de démoralisation des forces de défense, cette semaine à Niamey. La société civile dénonce une dérive autoritaire du pouvoir en place, les autorités nigériennes répondent en insistant sur l'urgence d'union nationale dans la lutte contre Boko Haram. Comment analyser cette actualité politique au Niger ? Cette priorité sécuritaire a-t-elle à voir avec la période pré-électorale ? La présidentielle aura lieu en 2016. Pour en parler, Abdul Karim Saidou, politologue et directeur du centre pour la gouvernance démocratique de Ouagadougou, au Burkina.

    « On est dans un contexte sécuritaire assez compliqué et également dans un contexte politique fortement polarisé. Ce qu’on ne comprend pas, justement, c’est cet acharnement contre des acteurs de la société civile qu’on connait très bien au Niger et dont on ne peut douter de l’intégrité et du patriotisme. Donc c’est un peu difficile de croire que ces leaders-là puissent être des complices de la secte Boko Haram. »


    Sur le même sujet

    • Niger

      Niger: vague d’arrestations de complices présumés de Boko Haram

      En savoir plus

    • Niger

      Niger: Moussa Tchangari mis en liberté provisoire

      En savoir plus

    • Niger

      Niger: l'état d'urgence prolongé dans la région de Diffa

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.