GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Yannick Jadot (EELV): «Sans engagements, on risque l’emballement climatique»

    Yannick Jadot, député européen EELV et coordinateur du groupe des Verts pour la COP21 RFI

    Yannick Jadot, député européen EELV, vice-président de la commission Commerce international du Parlement européen et coordinateur du groupe des Verts pour la COP21, est l'invité de Frédéric Rivière. Il revient sur la clôture des négociations sur le réchauffement climatique à Bonn, ainsi que sur le report du vote en séance plénière du projet de résolution sur le Traité transatlantique (TAFTA).

    Pas d'accord conclu lors des négociations sur le réchauffement climatique qui se sont déroulées cette semaine à Bonn en Allemagne en préparation de la COP 21 de décembre prochain à Paris. Réactions et explications de notre invité:

    « Si on n’arrive pas à faire en sorte qu’il y ait un engagement fort notamment des pays les plus riches vers un soutien aux pays du sud qui sont les premières victimes et les moins responsables du dérèglement climatique, il n’y aura pas d’accord à Paris ; ce qui veut dire qu’on risque d’aller vers l’emballement climatique… On voit déjà tous les phénomènes météo extrêmes : les sécheresses, les flux migratoires, plein de conséquences très lourdes du dérèglement climatique et tout ca n’est rien par rapport à ce qu’on aura dans 10, 20 ou 30 ans. »

    « Quand on voit sur les systèmes énergétiques aujourd’hui le lobby extraordinaire et terriblement néfaste des Exon Mobile, BP, Shell, GDF Suez, Total, tous ces grands énergéticiens qui, en permanence, dans leur publicité nous parlent de réduire nos consommations d’énergie, nous mettent en image des énergie renouvelables alors que dans la réalité, je peux vous dire qu’au niveau européen, ce sont des groupes qui sabotent totalement toutes ambitions en matière de transition énergétique et ce qu’on doit nous, écologistes, porter c’est le fait que le dérèglement climatique c’est à la fois la vie quotidienne de nos concitoyens qui sont aujourd’hui impactés mais aussi la vie quotidienne parce que lutter contre le dérèglement climatique, c’est créer des emplois d’artisans, d’ouvriers, d’ingénieurs d’architectes du bâtiment … »

    « Certaines pratiques politiques ne sont pas adaptées à l’urgence climatique : Vous ne pouvez pas sauver le climat si vous voulez sauver les énergies fossiles de Total, le nucléaire d’EDF et d’Areva.»

    « Si la négociation (sur la COP 21) n'avance pas fortement d'ici là, il risque d'y avoir très clairement un échec à la conférence de Paris... La privatisation de la justice au service des multinationales est totalement inacceptable dans le monde d’aujourd’hui. »


    Sur le même sujet

    • Chronique Climat

      Les négociations de Bonn

      En savoir plus

    • Union européenne / Etats-Unis

      «Lignes rouges» du TTIP au Parlement européen: vote annulé, débat reporté

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      Objectif COP21: comment les médias et les technophiles préparent la conférence de Paris sur le climat?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.