GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
Mardi 21 Novembre
Mercredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 24 Novembre
Samedi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un accord a été signé ce jeudi entre la Birmanie et le Bangladesh pour le rapatriement des Rohingyas, sur la base de l’accord de 1992 entre les deux pays. Le Bangladesh va devoir envoyer des formulaires remplis par les réfugiés qui précisent leur adresse en Birmanie, et une décharge disant qu’ils reviennent volontairement. Selon le ministère de l’Information birman, la Birmanie acceptera ceux qui pourront présenter des documents d’identification délivrés par le passé par le pays.

    La chanteuse Taylor Swift fait plier Apple

    Apple se lance dans le streaming musical. REUTERS/Robert Galbraith

    Il a suffi d'un message sur Twitter de la star de la musique pop, Taylor Swift, pour ramener Apple à de meilleures dispositions à l'égard des artistes. La firme californienne, qui se lance dans le streaming, leur versera finalement des droits pendant sa période de promotion.

     

    Faire aussi prestement machine arrière face à une gamine de 25 ans qui s'exprime sur un réseau social nous renseigne sur l'importance de l'enjeu pour la firme à la pomme. Habitué à imposer sa règle au marché, Apple a cru une nouvelle fois jouer sa partition en solo, en omettant de rémunérer les artistes pour son offre promotionnelle, trois mois d'abonnement gratuits.
     
    Le géant californien a trouvé sur son chemin la passionaria de la musique en ligne. L'Américaine Taylor Swift, 25 ans et déjà un succès planétaire, pouvait retirer sa discographie d'Apple. Une menace à prendre au sérieux. Elle l'a déjà fait avec Spotify, qu'elle accuse de ne pas rémunérer suffisamment les artistes.
     
    Apple entend bien conquérir le marché du streaming, pas question donc de prendre un tel risque. Cette nouvelle bataille vaut bien une petite dépense. La firme a les moyens : 200 milliards de dollars sont à sa disposition pour financer ses investissements.
     
    Pourquoi Apple s'intéresse à ce marché qui n'est pas encore rentable ?
     
    Essentiellement pour continuer à vendre avec le même succès ses petits bijoux de smartphone. Apple installera directement l'application d'écoute en ligne sur ses appareils et collera ainsi à la demande de ses clients. Apple a créé iTunes pour vendre des iPod et des iPhone. Après avoir pris conscience du phénomène du streaming, le géant de l'informatique se lance donc à l'assaut de ce nouveau marché.
     
    Un marché où les acteurs principaux sont encore à la peine. Le pionnier et plus gros acteur avec 70 millions de clients, le suédois Spotify, ne fait toujours pas de bénéfices. Mais avec les YouTube, Deezer et compagnie, il a déjà réussi à mettre KO l'industrie du CD. Le marché du streaming pèse un peu plus de 3 milliards de dollars, il devrait plus que doubler dans les 4 ans qui viennent. Il y a donc des perspectives plus que réjouissantes pour l'industrie musicale.
     
    Les artistes y trouvent-ils leur compte ?
     
    A en croire Taylor Swift, ils sont les dindons de la farce. On se pince en l'entendant car cette chanteuse à succès est aussi une redoutable femme d'affaires, elle a fait un tabac l'année dernière avec son album intitulé 1989. Les droits versés pour l'écoute d'un titre en ligne sont certes infimes, mais contrairement à ce que laisse entendre la chanteuse, ce ne sont pas les plateformes de diffusion qui empochent les bénéfices.
     
    Spotify verse aux éditeurs de musique 70 % du prix payé par le client. Ses coûts absorbent 80 % de ses revenus. Les industriels, les historiques Universal, Sony, Warner qui signent des contrats très secrets avec les artistes sont nettement moins diserts sur l'origine de leurs revenus. Après avoir gagné beaucoup d'argent avec le CD, ils ont l'air de s'adapter avec aisance à l'ère du streaming.
     


     
    EN BREF DANS L’ECONOMIE :
     
    La Banque mondiale propose 500 millions de dollars au Népal pour reconstruire le pays suite au tremblement de terre

    Une annonce faite en amont de la conférence des donateurs, organisée jeudi à Katmandou. Le gouvernement népalais estime ses besoins à 6,7 milliards de dollars. La présence de la Banque mondiale est souvent un catalyseur pour d'autres opérateurs.
     
    En Espagne la natalité progresse à nouveau
     
    L'augmentation en pourcentage est faible, +0,1 % en 2014, mais c'est une rupture après 5 ans de baisse continue. Avec la reprise économique, manifeste depuis l'année dernière, les ménages espagnols ont à nouveau envie de faire des bébés. Cette tendance est cependant encore trop timide pour enrayer le déclin de la population espagnole provoqué par la vague d'émigration.

     


    Sur le même sujet

    • Musique en ligne

      Apple se lance sur le marché du streaming musical

      En savoir plus

    • Musique

      Apple, Tidal ou Spotify: qui sera le gagnant du streaming musical?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.