GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Valère Novarina, le vivier des noms

    Dessin de Valère Novarina, metteur en scène de la pièce «Le vivier des noms». (c) Valère Novarina

    Après neuf ans d’absence, Valère Novarina, revient au cloître des Carmes avec « Le vivier des noms », une nouvelle pièce interprétée par Claire Sermonne. Valère Novarina, architecte de la langue, construit et déconstruit, sculpte les mots dans une profusion de noms propres et étranges qui flirtent avec le cocasse et la poésie. Valère Novarina choisit les mots pour leurs couleurs et leurs sonorités au détriment du sens. Il joue avec la forme, une référence à peine voilée dans son expression au cubisme, à l'art byzantin. Il évoque ainsi dans son langage, les peintres Picasso, Bacon et Basquiat et donne figure humaine à son théâtre.

    Le metteur en scène Nick Millett présente quant à lui la pièce «Cercle Miroir Transformation» jouée au théâtre du Centre, dans le cadre du 50ème Festival OFF d'Avignon. L'univers doux-cruel, intime et actuel d'Annie Baker, déjà lauréate du prix Pulitzer en 2014, est présenté pour la première en France. Une écriture qui fait écho à Tchekhov, Beckett, Woody Allen ou Raymond Carver, croisés avec la Nouvelle Vague.

    • Céline Sciamma, Adèle Haenel et Noémie Merlant s'enflamment

      Céline Sciamma, Adèle Haenel et Noémie Merlant s'enflamment

      C’est une histoire de rencontre. Rencontre artistique entre la peinture et le cinéma, entre une peintre et son modèle dans la France corsetée du XVIIIème siècle. La première …

    • Nicolas de Crécy en transit

      Nicolas de Crécy en transit

      C’est un voyage dans l’espace et dans le temps. Une virée à bord d’une vieille voiture, une Citroën Visa brinquebalante qui crachote sur les routes écrasées par le cagnard …

    • Emmanuelle Pireyre, Objet Littérairement Modifié

      Emmanuelle Pireyre, Objet Littérairement Modifié

      Le nouveau roman d'Emmanuelle Pireyre est un livre monstrueusement drôle, mais qui pose entre les lignes de vraies questions politiques, sociétales, scientifiques, éthiques, …

    • Oxmo Puccino, du temps des mots aux maux du temps

      Oxmo Puccino, du temps des mots aux maux du temps

      On l’a surnommé le « Black Jack Brel ». Avec son timbre grave et chaud, ce natif de Ségou au Mali s’est imposé comme un rappeur-poète, dont les mots squattent l’oreille …

    • Emma Becker, porte ouverte sur maison close

      Emma Becker, porte ouverte sur maison close

      Pendant plus de 2 ans, Emma Becker a travaillé dans une maison close de Berlin. Elle en a tiré un roman, une chronique douce-amère de la vie des prostituées et de leurs …

    • Cédric Klapisch, un sentiment de solitude

      Cédric Klapisch, un sentiment de solitude

      C’est l’un des grands paradoxes des sociétés occidentales contemporaines, dans notre monde hyper-connecté, le sentiment de solitude progresse, y compris dans les villes. …

    • Astrid Eliard, recherche Adèle désespérement

      Astrid Eliard, recherche Adèle désespérement

      Une photo d’une jeune fille de 16 ans, l’air absent. Et quelques lignes sur une affichette placardée dans les lieux publics : « Disparition inquiétante de mineure. Adèle, …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.