GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride

    Patrick Barbier «la menace de groupes armés radicaux persiste» au Mali

    Opération «La Madine 3» dans le nord du Mali AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

    La commission européenne alloue un million d'euros supplémentaires au Mali. Ces fonds supplémentaires portent à 41 millions d'euros l'aide humanitaire apportée par l'Union européenne au Mali en 2015. Une aide débloquée pour venir en aide aux déplacés toujours plus nombreux dans le nord du pays. Leur nombre a plus que doublé, depuis le mois d'avril, à cause d'une multiplication des attaques. On compte aujourd'hui 102 000 déplacés dont 50 000 ces trois ou quatre derniers mois dans la région de Gao, Mopti et Tombouctou, la plus touchée par les récentes attaques. Patrick Barbier est le chef de la direction générale pour l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO) au Mali.

    « La situation reste compliquée au Nord malgré la signature des accords de paix (…) Il y eu peu d’amélioration au niveau sécuritaire et la menace des groupes armés radicaux persiste avec plusieurs incidents par semaine. La situation est toujours assez peu favorable pour inciter les gens à rentrer chez eux, non seulement en termes sécuritaires, mais aussi en termes de satisfaction des besoins de base.
    (…)
    Nous soutenons les partenaires qui œuvrent auprès des populations pour satisfaire leurs besoins là où ils sont dans leurs déplacements et pour restaurer les services sociaux de base dans les zones d’origines. Mais le problème c’est que la plupart de ces zones sont inaccessibles ».


    Sur le même sujet

    • Mali

      Mali: des arrestations après l’attaque de Gourma Rharous

      En savoir plus

    • Mauritanie/Mali

      Mauritanie: un ancien porte-parole d'Ansar Dine a été libéré

      En savoir plus

    • Mali

      Mali: lourd bilan après l’attaque d’un camp de l’armée au Nord

      En savoir plus

    • Mali

      Mali: des jihadistes arrêtés par l’armée dans le Sud

      En savoir plus

    • Mali

      Mali: violents affrontements communautaires au centre du pays

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.