GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington demande à ses citoyens de ne plus se rendre en Bolivie
    • Bolivie: le bilan des violences post-électorales revu à sept morts (parquet général)

    Parachutes dorés: doit-on ou peut-on légiférer ?

    Michel Combes, photographié le 26 mai 2015 à Paris. AFP / THOMAS SAMSON

    C’est une annonce qui continue de faire polémique. Le week-end dernier, la presse française révélait que le patron Michel Combes, sur le départ du groupe Alcatel-Lucent, pourrait encaisser 13,7 millions d’euros. L’équivalent en moyenne de 218 années de travail d’un employé. L’Etat peut-il rester face à cette situation sans agir ? Le problème, c’est que dans le privé la législation est gérée par le patronat. Le gouvernement doit-il légiférer, au risque que cela entraîne une fuite des patrons français ? Nous lançons le débat.

    Pour en débattre

    - Thierry Philipponnat, président du Forum pour l’investissement responsable, membre du collège de l’AMF (Autorité des marchés financiers) et co-auteur du livre « La capture » aux éditions La Découvert.

    - Corinne Narassiguin, porte parole du Parti-socialiste.
     

    Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.