GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Réfugiés afghans d'une errance à l'autre

    Au Pakistan, des réfugiés afghans dans le camp de Shamshatoo, à 45 kilomètres de Peshawar. AFP/ Aamir QURESHI

    D’épisodes guerriers en cycles de violences, les Afghans ont pris la route de l’exil à de multiples reprises depuis quelque 35 ans. De l’invasion russe de 1979 au conflit actuel, en passant par la guerre civile des années 90 puis la domination talibane, les occasions de fuir n’ont pas manqué. En premier lieu chez les voisins iraniens et pakistanais. C’est toujours aujourd’hui le Pakistan qui compte le plus grand nombre de réfugiés afghans sur son sol : l’ONU en recense 1 million et demi tandis que près d’un million d’autres seraient également présents sur ce territoire, mais sans papiers officiels. Depuis le début de l’année pourtant, Islamabad a durci sa politique à leur encontre. Et plusieurs dizaines de milliers ont dû retourner dans leur pays d’origine. Mais une fois de retour, rien n’est simple pour ces hommes et ces femmes souvent éloignés de leurs racines et qui sont accueillis par le chômage et l’insécurité. De quoi pousser de nombreux Afghans sur de nouvelles routes de l’exil.


    Sur le même sujet

    • Reportage International

      Le camp de réfugiés afghans de Shamshatoo au Pakistan, fief des combattants de Gulbuddin Hekmatyar

      En savoir plus

    • Pakistan

      Les réfugiés afghans fuient le Pakistan

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Villages de réfugiés en Calabre, la fin d’un modèle ?

    Villages de réfugiés en Calabre, la fin d’un modèle ?
    Sauver des villages abandonnés en intégrant des demandeurs d’asile : c’est le pari fait par plusieurs villages de Calabre, certains dès la fin des années 90. Surnommée « la ville des migrants » la localité de Riace a notamment accueilli jusqu’à 600 personnes, (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.