GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L’innovation ralentit la chute de la production américaine de brut

    Site d'extraction du pétrole par fracturation de la roche dans le Nord-Dakota aux Etats-Unis. REUTERS/Shannon Stapleton

    L'Opep comme l’Agence internationale de l’énergie prédisent un ralentissement plus net de la production américaine de pétrole l’an prochain. Jusqu’à présent l’innovation a permis aux compagnies de continuer à forer, en perdant le moins d’argent possible.

    L’innovation ralentit le déclin de la production américaine de brut. Il y a encore un an, jamais on n’aurait parié sur une telle résistance du pétrole de schiste, face à la dégringolade des cours, moins 50 % en un peu plus d'un an. L'industrie pétrolière a pourtant encaissé des dépréciations d'actifs de 60 milliards de dollars. Les compagnies ont certes mis au chômage près de 200 000 salariés aux États-Unis. Le nombre de nouveaux forages de pétrole de schiste a certes diminué.

    Mais la production américaine de brut a continué d'augmenter cette année. L'une des raisons c'est que les compagnies se sont mises à produire le maximum de pétrole au moindre coût, en innovant. Plutôt que de multiplier les forages, ce qui semblait indispensable auparavant, dès qu'un puits de pétrole de schiste se tarissait, les opérateurs ont commencé à réutiliser les puits créés au cours des dix dernières années, pour y refracturer la roche.

    Ils ont réussi à créer de nouvelles fissures en utilisant du sable plus fin, dans leurs mélanges de liquide, et en multipliant les micro-organismes au contact du pétrole, ce qui favorise son retour à la surface. 10 000 puits sont ainsi refacturables, estime Schlumberger, l'un des grands sous-traitants des compagnies pétrolières.

    Refracturer la roche, à partir du même puits, mais aussi identifier avec plus de précision le lieu idéal de cette fracturation hydraulique, par la fibre optique, des sondes et des logiciels adaptés et déterminer les quantités exactes d'eau, de sable et de produits chimiques il faut employer, c'est un autre moyen de produire le plus possible au moindre coût pour les opérateurs de pétrole de schiste aux États-Unis.

    Malgré tout, la production américaine de pétrole accuse le coup du tout dernier plongeon des prix du brut. Elle augmentera quatre fois moins vite l'an prochain, prévoit l'Opep. L'Agence internationale de l'énergie va plus loin en prédisant une nette diminution de la production américaine de pétrole en 2016.

    Prochaine émission

    Entre exportations et consommation locale, comment le Sénégal compte utiliser son gaz

    Entre exportations et consommation locale, comment le Sénégal compte utiliser son gaz
    Les abondantes réserves de gaz découvertes au large du Sénégal serviront à fournir de l'électricité au pays, s'est engagé le ministre sénégalais du Pétrole et des Énergies. Il présentait les projets du Sénégal à Paris, ce jeudi, à l'occasion du Sommet (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.