GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Burkina: un coup de force médiatique ?

    Logo officiel de la Radio Omega au Burkina Faso. facebook.com/RadioOmegafmOfficiel

    Au Burkina Faso, les sources d'information sont nombreuses et attentives: les médias scrutent à la loupe la vie politique du pays, on l'a vu pendant les événements qui ont entraîné le départ de l'ancien président Compaoré. Ces mêmes médias ont parfois été la cible des putschistes qui ont écarté, jeudi 17 septembre, du pouvoir le président de la transition Michel Kafando et son gouvernement.

    Un coup d’Etat au Burkina Faso ? Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’opinion française n’a pas été abreuvée d’informations sur cet événement si l’on en juge par le faible écho qu’il a reçu sur les chaînes nationales. Dans l’audiovisuel, la plupart des médias français se sont ainsi contentés de diffuser l’intervention de François Hollande condamnant ce coup d’Etat. Pourtant, il y a de quoi raconter bien des choses sur ce pays aux 18 millions d’habitants. Un pays qui a une histoire avec Thomas Sankara, le Che Guevara africain, assassiné en 1987 et dont la mémoire persiste auprès de nombreux jeunes Africains. Au Burkina, une enquête a été lancée récemment sur la mort de Thomas Sankara, son cadavre a été exhumé. Coïncidence ou pas, le nouvel homme fort du pays, le général Diendéré est justement cité dans cette affaire…

    S’il est un pays où les médias scrutent, en revanche, avec une attention fébrile le déroulé des événements, c’est le Burkina lui-même. D’abord parce que comme le notait en janvier l’ONG International Media Support, les médias burkinabè ont joué un grand rôle dans la transition démocratique. Avec 150 radios, 21 chaînes de télévision privées, 70 journaux – dont neuf quotidiens - et 14 sites d’information en ligne, ils ont expliqué les conséquences d’un changement de l’article 37 de la constitution, qui aurait permis à Blaise Compaoré de se perpétuer au pouvoir. Ils ont ensuite assuré la couverture des événements d’octobre 2014 qui ont vu de nombreux jeunes défiler dans la rue. En somme, comme le rapporte l’ONG, les médias ont « comblé le vide laissé par plusieurs années d’une société civile fracturée, fragilisée et une opposition politique faible ».

    Des médias ciblées par les putschistes

    Média clé pendant cette crise d’octobre, la radio a vu émerger Omega FM, une station qui n’a jamais cessé d’émettre pendant toute la durée du conflit, contrairement à celles qui s’autocensuraient ou s’arrêtaient. Du côté des sites d’actu qui touchent près de 45000 visiteurs par jour, Le faso.netet Burkina24 se sont distingués par leur couverture journalistique l’an dernier alors que moins de 5% de la population a accès à Internet.

    Il n'est donc pas étonnant, au final, si ce sont précisément ces médias qui ont été la cible des autorités putschistes. A Ouagadougou, la radio Omega s’est vue intimer l’ordre de cesser sa diffusion en direct si elle ne voulait pas voir ses locaux brûler et Burkina 24 a eu un de ses reporters blessés lors d’une intervention de militaires. RFI elle-même a été épisodiquement coupée ces derniers jours. Reporters sans frontières a appelé jeudi les autorités à laisser les médias couvrir librement l’actualité.

    → à (re)lire : Journalistes et liberté de la presse menacés au Burkina Faso


    Sur le même sujet

    • Burkina Faso

      Burkina: de Ouaga à Bobo-Dioulasso, la rue debout contre le putsch

      En savoir plus

    • Afrique presse

      Coup d'Etat militaire au Burkina Faso !

      En savoir plus

    • Burkina Faso

      Burkina Faso: sanctions de l’Union africaine contre les putschistes

      En savoir plus

    • BURKINA FASO

      Burkina Faso: Macky Sall a rencontré le général Diendéré

      En savoir plus

    • Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Quelles images pour l’immigration clandestine?

      Une image a fait le tour du monde et a particulièrement ému le continent américain : c’est la photo d’un homme retrouvé mort avec sa fille au bord du Rio Grande, en tenant …

    • Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Médias: en France, pourquoi tant défiance ?

      Un rapport publié par Reuters Institute fait de la France le dernier pays en matière de confiance dans les médias. Pourquoi un telle défiance vis à vis de la presse ?  …

    • Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      Hong Kong face au nouvel ordre médiatique

      D'importantes manifestations se tiennent à Hong Kong contre le projet de loi sur les extraditions judiciaires vers la Chine. Un million de personnes étaient dans la rue …

    • L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      L’AFP en plein bras de fer en Algérie

      En Algérie, depuis la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika, la situation des journalistes étrangers sur place est compliquée. Exemple: l'AFP.

    • Allemagne, année Rezo

      Allemagne, année Rezo

      La CDU, le parti au pouvoir avec le SPD en Allemagne, qui met en cause les nouveaux médias, et notamment YouTube, pour une vidéo virale dénonçant le bilan du gouvernement …

    • «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      «Défense d’informer», des journalistes convoqués par la DGSI

      Cette semaine dans la Chronique des médias, retour sur secret défense qui est de plus en plus opposé aux journalistes en France pour limiter leur travail d’investigation.

    • Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Quand les géants du web luttent contre le terrorisme

      Nous parlons ce matin des efforts que réalisent les grandes plateformes américaines pour lutter contre la propagation de contenus violents et terroristes avec notamment …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.