GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Algérie, dix ans après la réconciliation

    Il y a dix ans, l'Algérie votait pour la Charte pour la paix et la réconciliation nationale lors d'un référendum. Photo datée du 29 septembre 2005. AFP/Fayez Nureldine

    Il y a dix ans, en Algérie, un référendum pour approuver la Charte pour la paix et la réconciliation nationale était organisé. Les chiffres officiels sont sans appel: 80 % de participation, plus de 97% de oui. C’est une nouvelle étape dans le processus engagé depuis la fin des années 1990, pour mettre fin à la décennie noire, à la violence terroriste et au massacre de population. Le texte de loi, proposé par le président Abdelaziz Bouteflika, promettait l’amnistie pour les terroristes, l’indemnisation pour les victimes. Pour les Algériens, voter oui signifiait surtout : rêver du retour de la paix. Dix ans plus tard, si les autorités ont fait de la réconciliation un argument électoral, la société algérienne a du mal à se rétablir.


    Sur le même sujet

    • Algérie

      Algérie: un front de soutien au président Bouteflika «ouvert à tous»

      En savoir plus

    • Algérie

      Algérie: dix ans après la charte, où en est la réconciliation?

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Réfugiés soudanais en France: exil, intégration et révolution

    Réfugiés soudanais en France: exil, intégration et révolution
    Au Soudan, le 18 décembre 2018, les manifestants s’emparent des rues de Khartoum. Leur revendication principale : la chute du régime d’Omar El Béchir. Leur mot d’ordre : paix, justice et liberté. 4 mois plus tard, le président-dictateur, à la tête du (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.