GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La valeur des métaux chute, la valeur des importations chinoises aussi

    En Chine, 10 à 30 % des cours et des primes de livraison de tous les métaux de base, dont le cuivre, ont baissé. Danfung Dennis/Bloomberg via Getty Images

    La valeur des importations chinoises a chuté de 20 % le mois dernier, reflet de la chute du cours des métaux.

    La valeur des métaux chute, et cela se voit dans le montant des importations chinoises. Le mois dernier, la Chine a acheté pour 145 milliards de dollars de produits à l'étranger, soit 20 % de moins qu'au mois d'août.

    Le volume des importations chinoises n'est pas en baisse, mais leur valeur, si. Pas étonnant, étant donné la dégringolade de 10 à 30 % des cours et des primes de livraison de tous les métaux de base: nickel, zinc, cuivre ou aluminium.

    Avec tous les nouveaux gisements lancés dans la décennie passée, la production des mines et du recyclage dépasse les besoins en métaux, des besoins qui n'augmentent plus au rythme prévu initialement dans les pays émergents. En particulier en Chine, 45% des importations de cuivre, mais où les autorités ont freiné les investissements dans les infrastructures et donc ralenti la consommation de métal rouge; Pékin a également mis un terme aux achats de cuivre qui étaient destinés à financer les prêts bancaires.

    La Chine a définitivement tourné le dos à une économie à consommation intensive de métaux, estiment les analystes de Goldman Sachs. Dans le commerce des métaux, on rêve tout de même que Pékin prendra de nouvelles mesures de relance propre à doper de nouveau les importations chinoises.

    En attendant les groupes miniers condamnent ou gèlent des gisements, pour tenter d'éliminer les surplus de minerai, c'est ce que vient de décider Glencore pour le zinc, après l'avoir fait pour le cuivre, de l'Afrique à l'Amérique Latine, en passant par l'Australie. Cette initiative avait bien fait remonter les cours depuis la semaine dernière.

    Mais l'annonce du déclin des importations chinoises en valeur a fait replonger la bourse des métaux de Londres. Une bourse des métaux qui n'est donc pas à la fête alors qu'elle accueille comme tous les ans cette semaine, les traders du monde entier.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.