GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Afrique du Sud: l'industrie du charbon reprend

    Une mine de charbon à ciel ouvert en Afrique du Sud Getty images:Galloimages/Richard du Toit

    En Afrique du Sud, un accord a été signé dans l’industrie du charbon, mettant fin à une grève de dix jours. 30 000 mineurs avaient arrêté le travail pour demander une augmentation de salaire. Les groupes comme le sud-africain Exxaro, l’anglo-suisse Glencore, ou l’américain Anglo American étaient particulièrement affectés. Les syndicats et les patronats ont  réussi à trouver un terrain d’entente la semaine dernière. Le gouvernement ainsi que les producteurs sont soulagés, le secteur est en pleine crise.

    Après 10 jours de grève, les mineurs ont obtenu gain de cause en acceptant une offre revue à la hausse des groupes miniers. Une augmentation annuelle de leur salaire de 5 à 7,5 % sur une période de deux ans.

    Peter Baily, président de NUM, le principal syndicat des mineurs, précise que l’offre varie d’une entreprise à l’autre : « L’accord touche les travailleurs des catégories 4 à 8. Les salaires les plus bas vont toucher 49 euros supplémentaires par mois. Glencore a accepté une augmentation comprise entre 57 et 64 rands. Et les gros groupes miniers comme Anglo American ou Exxaro ont concédé une augmentation de 66 euros par mois pour l’année 2015 » . En échange, les employés ont accepté un report de l'âge de la retraite de 60 à 63 ans.

    Le soulagement de tout un pays

    L’accord a été accueilli avec soulagement par le nouveau ministre des Ressources minières, Mosebenzi Zwane, pour qui une résolution rapide du conflit est dans l'intérêt des travailleurs, des entreprises et de l'économie sud-africaine. Il faut dire que le pays est largement dépendant du charbon pour sa production d’électricité : 95 % des centrales électriques de la société nationale d’électricité tourne au charbon.

    Eskom, par exemple, peine déjà à produire suffisamment et impose régulièrement des coupures de courant qui minent la croissance. Soulagement également chez les producteurs qui craignaient une grève plus dure. Pour la Chambre des mines : « Compte tenu de la faible demande et des pressions liées au coût et au prix, l'accord est acceptable ».

    Un secteur déjà en crise

    Cet accord salarial intervient alors que le secteur des mines sud-africain traverse une crise. Les prix ont chuté de moitié en cinq ans pour atteindre les 51 dollars la tonne cette année. Et les exportations sont en baisse, notamment en raison d’un ralentissement de la croissance chinoise. Pour l’Afrique du Sud, il s’agit d’un secteur-clé : l'industrie du charbon emploie au total plus de 90 000 personnes.


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: 30 000 mineurs du charbon en grève

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: Jacob Zuma inaugure une super-centrale à charbon

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Afrique du Sud: la pollution au charbon

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      Afrique du Sud: échec du gouvernement pour régler la crise minière

      En savoir plus

    • Afrique Économie

      Afrique du Sud: Total cède ses mines de charbon

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.