GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Mexique ratifie le nouveau traité de libre-échange avec les États-Unis et le Canada (officiel)

    Il regarde le monde en face

    Femme Badjao, peuple nomade des mers du Sud. Pierre de Vallombreuse

    Photographe français né en 1962, Pierre de Vallombreuse a consacré sa vie et son œuvre en noir et blanc aux peuples autochtones. Une œuvre mise à l’honneur en 2015, au Grand Bivouac, festival du voyage d’Albertville, où nous l’avons rencontré…
    Après avoir passé dix ans à la rencontre des « Hommes racines », il partage aujourd’hui la vie de quatre peuples d’Asie du Sud-Est, où les femmes sont libres.
    « Souveraines », son dernier ouvrage paru aux Editions Arthaud, met en lumière et en images la modernité de ces peuples dits traditionnels.
    Il témoigne subtilement de la place centrale, voire décisive qu’occupent les femmes au sein de cultures fondées sur le partage, l’égalité et l’entraide.
    Rencontre avec un homme engagé qui s’efforce de rester au plus près de la vérité des peuples qu’ils rencontrent.
     

    © Pierre de Vallombreuse

    Bibliographie :
    - « Souveraines » de Pierre de Vallombreuse. Editions Arthaud (Flammarion).
    - « Hommes racines » de Pierre de Vallombreuse. Editions La Martinière.
    - « Y a-t-il la lune chez toi ? » de Pierre de Vallombreuse. Editions Le Passeur. 

    Liens utiles :
    -Ici le site de Pierre de Vallombreuse
    - Pour en savoir plus sur les multiples combats des peuples indigènes, allez sur le site de Survival International
    - Pour plus d’infos sur Le Grand Bivouac, festival du voyage d’Albertville en France, c’est par là
    - Du 13 octobre au 21 novembre 2015, Pierre de Vallombreuse expose son travail à la Galerie Argentic, à Paris. 

     


    Sur le même sujet

    Prochaine émission

    Goa, sur un air de Fado

    Goa, sur un air de Fado
    Au sud-ouest de l’Inde, ce petit État côtier de plus d’un million et demi d’habitants, affiche une identité singulière, à part dans la très grande Inde. À l’étranger, on connaît surtout Goa pour ses plages paradisiaques et ses communautés hier hippies, (…)
    • Goa, sur un air de Fado

      Goa, sur un air de Fado

      Au sud-ouest de l’Inde, ce petit État côtier de plus d’un million et demi d’habitants, affiche une identité singulière, à part dans la très grande Inde. À l’étranger, …

    • Michel Le Bris, étonnant capitaine!

      Michel Le Bris, étonnant capitaine!

      On met les voiles à Saint-Malo, en France, au Festival « Étonnants voyageurs » qui se tient du 8 au 10 juin 2019, dans la cité corsaire. Depuis près de 30 ans, ce rendez-vous …

    • Débarquement en Normandie: la voix des civils

      Débarquement en Normandie: la voix des civils

      À l’occasion du 75e anniversaire du Débarquement, on prend la direction de la Normandie, dans le nord-ouest de la France.Sur la côte, de nombreux sites mémoriels et touristiques …

    • Cap-Vert: Fogo, la vie à l’ombre du volcan

      Cap-Vert: Fogo, la vie à l’ombre du volcan

      Sur l’île de Fogo, à 2 800 mètres d’altitude, un impétueux volcan tutoie les nuages et domine l’archipel de confettis volcaniques qu’est le Cap-Vert. Le Pico de Fogo …

    • Nantes et l’esclavage: sur les chemins d’une mémoire vive

      Nantes et l’esclavage: sur les chemins d’une mémoire vive

      En écho à la journée du 10 mai, journée de commémoration du souvenir des victimes de la traite et de l’abolition de l’esclavage, on vous emmène à Nantes, premier port …

    • Sur la Route des abolitions de l’esclavage dans l’est de la France

      Sur la Route des abolitions de l’esclavage dans l’est de la France

      Il y a 170 ans, le 27 avril 1848, la France abolit définitivement par décret l’esclavage dans ses colonies. Chaque année, le 10 mai, a lieu la journée nationale des mémoires …

    • Comores: «Je viens de Ouellah et je vais à Marseille» (2/2)

      Comores: «Je viens de Ouellah et je vais à Marseille» (2/2)

      Durant deux semaines, on vous invite aux Comores, sur la plus grande des îles de l’archipel, Ngazidja, aussi appelée Grande Comore. L’été correspond aux grandes vacances …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.