GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    A la Une: les mystères d’Air Cocaïne

    AFP

    L’affaire passionne manifestement les journaux, à commencer par Libération qui fait sa Une sur l’échappée rocambolesque de deux pilotes français condamnés pour trafic de drogue en République Dominicaine. « La poudre d’escampette », s’amuse presque Libé au sujet de « cette opération clandestine aux relents de barbouzerie ». Le journal s’interroge : « comment les deux hommes ont pu s’échapper en bateau au nez et à la barbe de la justice locale, avec quelles complicités ? Quel rôle notamment d’un eurodéputé Front National, Aymeric Chauprade, le dernier à avoir vu publiquement les pilotes avant leur exfiltration. Ce conseiller de Marine Le Pen, proche des milieux militaires, a publié sur internet une photo de cette rencontre. Fausses pistes, déclarations fumeuses, comme dans toutes les bonnes histoires de barbouzes », écrit Libération.

    « Un fort parfum de barbouzerie », le mot revient dans Le Républicain Lorrain. Le scénario de deux pilotes à bord d’un jet bourré de près de 700 kilos de cocaïne « suffisait déjà à inspirer un bon polar. Leur rocambolesque retour à la mère patrie tend à en faire un chef d’œuvre ». « On est entre SAS et l’évasion de Papillon », compare aussi La Nouvelle République du Centre-Ouest.

    « Irresponsable et déloyal »

    Une affaire qui est « loin d’avoir livré tous ses secrets ». C’est la thèse de Dominique Garraud, dans La Charente Libre. « La meilleure des réponses que la France puisse donner à la justice dominicaine et de faire progresser l’enquête sur Air Cocaïne ». Sud-Ouest prédit : « les deux fuyards ne sont pas blancs comme neige ». Déjà inculpés dans le volet marseillais de cette affaire, ils s’étaient reconvertis dans une compagnie privée dont les liens avec le milieu des narcotrafiquants « transparaissent ». D’où ces questions : « pouvaient-ils tout ignorer de ce qui se tramait dans la carlingue et les soutes de leur Falcon 50 ? Difficile à croire. Auront-ils un autre procès en France ? Ou seront-ils extradés ? Va-t-on vers une crise diplomatique entre Paris et Saint-Domingue ? Que va-t-il advenir des Français restés sur place ? »

    Un autre Français, qui était à bord de ce vol, s’exprime précisément dans Le Parisien. Alain Castany, condamné lui aussi en première instance à 20 ans de prison, dit sa colère. La fuite des deux pilotes, il la juge « irresponsable et déloyale ». Il craint des représailles de la justice dominicaine. « C’est un cauchemar, j’ai l’impression d’avoir reçu un coup de poignard dans le dos ».

    Hara-kiri politique

    « A quoi ressemblera le PS le 13 décembre prochain (second tour des élections régionales) aux alentours de 20 heures ? », se demande Le Figaro. « Probablement à un boxeur saoulé de coups et au bord de l’évanouissement ». Nouveau désastre annoncé par le quotidien conservateur, qui appelle le chef de l’Etat à prendre un nouveau cap qualifié de « grande transgression. Oublier les frondeurs, chasser Martine Aubry de son esprit, dire son fait à Jean-Luc Mélenchon, prier Christiane Taubira d’aller exercer ses talents ailleurs qu’au ministère de la Justice. Quitte à perdre en 2017, professe Le Figaro, mieux vaut rester dans l’Histoire comme un intrépide réformateur que comme un indécis qui n’aura été que le spectateur de son propre échec ».

    De son côté, et selon Midi Libre, Manuel Valls « prépare les consciences à un 21 avril 2002 version région » (autrement dit une débâcle dans les urnes). « Il faudra du courage pour ce hara-kiri politique qui signifiera la disparition de la gauche dans l'exécutif régional. De ce point de vue, le Parti socialiste a toujours été exemplaire. C'est beaucoup moins le cas chez Les Républicains ».

    Et justement, l’un des grands chocs de ce scrutin aura pour théâtre le Nord-Pas-de-Calais couplé à la Picardie. Débat radio télévisé hier soir opposant le socialiste Pierre de Saintignon, Xavier Bertrand pour Les Républicains, et Marine Le Pen. Le Courrier Picard pense qu’aucun de ces deux derniers « n’a affiché la sérénité d’un vainqueur annoncé ». Xavier Bertrand « sort l’artillerie lourde », notamment sur la question des migrants de Calais. La présidente du FN « ressert sa tirade sur l’UMPS », désigné comme le co-organisateur « de la submersion migratoire ». « Ça va cogner, mais encore ? », se demande Le Courrier Picard.

    Un nouveau trouble

    Et nous, qu’est ce qu’on mange ? Une question que se posent en effet pas mal de Français. « Manger est-il devenu une activité à risque ? », s’interroge La Croix. La très récente étude sur les risques cancérogènes de la viande rouge a de quoi faire réfléchir. Après les scandales alimentaires de ces dernières années, écrit Dominique Greiner dans son éditorial, « voilà la médecine qui jette un nouveau trouble ». Les chercheurs nous invitent à « une consommation plus raisonnée » de viande rouge ou transformée. L’intérêt suscité par cette étude « dit quelque chose » selon La Croix, « de notre rapport complexe et troublé à la nourriture. Certains estiment que les messages sanitaires, parfois contradictoires, brouillent les repères sur l’alimentation ». Le titre tout de même de cet éditorial : « A table ! »

    Ibra à Miami ?

    Lui n’est pas tout à fait rassasié : Zlatan Ibrahimovic, en fin de contrat au PSG. Que va-t-il devenir ? Où va-t-il rebondir ? Le journal L’Equipe a son idée et annonce un « big bang à Miami ». Le visage de l’attaquant suédois apparaît sur fond de drapeau américain, avec un peu plus bas une photo de David Beckham. D’après le quotidien sportif, Ibrahimovic est « séduit » par l’idée d’aller jouer en Floride, où le Spice Boy, l’ancienne star anglaise, qui a fini sa carrière au Paris-Saint-Germain, veut créer une franchise. Indice : il y a quelques mois, le géant des pelouses a demandé un visa de travail auprès de l’ambassade des Etats-Unis à Paris. La famille Ibrahimovic apprécierait particulièrement Miami où elle passe régulièrement ses vacances.

    Et se pose naturellement la question : qui pour remplacer Ibra ? La priorité du club parisien, serait CR7. Cristiano Ronaldo. Mais d’autres pistes seraient étudiées, selon L’Equipe. Le Brésilien Neymar ou encore Robert Lewandowski, le Polonais qui cartonne au Bayern Munich. Encore un colosse mais bien plus jeune qu’Ibrahimovic.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.