GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Nouvelle frappe israélienne contre des cibles du Jihad islamique à Gaza (armée)

    Le pétrole africain retrouve le chemin des Etats-Unis

    Un homme passe près d'un champ de pétrole au Nigeria. Chris Hondros/Getty Images

    Le pétrole africain redevient concurrentiel aux Etats-Unis face au pétrole de schiste.

    Le pétrole africain retrouve le chemin des États-Unis. Pas moins de 13 tankers ont quitté les côtes occidentales de l'Afrique pour rejoindre les côtes américaines, depuis le début du mois. C'est le flux commercial le plus important en deux ans. Le pétrole africain avait été évincé du marché américain par le pétrole de schiste, un brut léger de qualité semblable, les États-Unis avaient désormais tout ce qu'il fallait chez eux à beaucoup moins cher.

    Mais cette quasi-autosuffisance des États-Unis tenait tant que le prix du pétrole américain restait très inférieur au prix mondial, le Brent coté à Londres, sur lequel sont indexés les pétroles d'Afrique. Ce n'est plus le cas, l'écart n'est plus que de 3 dollars par baril.

    Une quasi-autosuffisance coûteuse

    Les raffineurs de la côte Est des États-Unis, dont les marges sont de plus en plus comprimées, sont de ce fait à nouveau tentés d'importer du brut africain, d'autant qu'ils peuvent lui faire traverser l'Atlantique à un prix dérisoire en ce moment, alors que faire venir le pétrole de schiste de l'autre bout des États-Unis par chemin de fer coûte six fois plus cher !

    C'est pourquoi les cargaisons de Qua Iboe et de Bonny Light du Nigeria retrouvent le chemin des États-Unis, comme le brut angolais, mais également le pétrole du Cameroun et du Gabon. La tendance pourrait se poursuivre, puisque les raffineries des États-Unis sortent de la saison de maintenance et vont avoir besoin de davantage de brut.

    Les importateurs américains ont également intérêt à faire venir du pétrole africain aux États-Unis pour le stocker et le revendre plus cher dans quelques mois. De quoi détourner un peu le brut africain du marché asiatique, où il avait tenté de rattraper la baisse des ventes aux États-Unis depuis deux ans.


    Sur le même sujet

    • Canada / élections législatives

      Canada: la chute du prix du pétrole influencera-t-elle les électeurs?

      En savoir plus

    • Nigeria

      Nigeria: la chute des cours du pétrole plombe les finances publiques

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Les pays importateurs de pétrole souffrent aussi de la chute des cours

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Pétrole: l'Inde et la Chine font les soldes en Afrique

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.