GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 21 Août
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Aujourd'hui
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Que peut attendre l’Afrique de la COP 21 ?

    François Hollande a reçu nombre de ses homologues africains, ce 10 novembre 2015, lors de la pré-COP21. REUTERS/Philippe Wojazer

      A 15 jours de la COP 21, la conférence mondiale sur le climat qui réunira à Paris, à partir du 30 novembre 2015, plus de 117 chefs d’Etats et de gouvernements, l’urgence que représente le réchauffement climatique semble désormais faire l’unanimité. Avec, une fois n’est pas coutume, l’Afrique comme une des solutions à ce défi planétaire. Principale victime de ce dérèglement, elle n’émet pourtant que 4,55% des gaz à effet de serre dans le monde. Comment le continent noir en pleine croissance, confronté à la pauvreté, au chômage endémique des jeunes, au phénomène des migrations, mais surtout à la question de l’énergie, sous la pression de la Communauté internationale, peut-elle réellement promouvoir son développement en tenant compte du réchauffement climatique ? Comment adapter et financer cette exigence nouvelle ? Que peut-elle concrètement attendre de ce sommet de Paris, de cette COP 21 ?

       

      A consulter le mini-site RFI / COP 21 : http://www.rfi.fr/paris-climat-2015-cop21

       

      Avec :

      - Tosi Mpanu Mpanu, négociateur senior de la RDC sous la Convention Climat de l'ONU et membre du Conseil d'administration du Fonds Vert pour le Climat.

      - Honoré Tabuna, coordonnateur du processus de mise en œuvre du Fonds pour l'Economie Verte en Afrique Centrale. Expert en économie de l’environnement à la Communauté Economique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).

      - Bertrand Sandjong, biologiste-ethnobotaniste, pharmacien-chercheur et encadreur d’étudiants à l’université.

      - Nicaise Moulombi, président de l'ONG Croissance Saine Environnement et président du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l'Economie Verte en Afrique Centrale (ROSCEVAC) et président du Haut-Conseil des Acteurs Non Etatiques du Gabon (HCANEG).

       

       


      Sur le même sujet

      • Migrations

        Sommet de Malte: davantage de visas pour les étudiants africains

        En savoir plus

      • Migrations

        A Malte, Européens et Africains réunis face à la crise migratoire

        En savoir plus

      • Mali / COP 21

        Climat: la COP 21 s'invite chez les étudiants maliens

        En savoir plus

      Prochaine émission

      Comment repenser la démocratie en Afrique ?

      Comment repenser la démocratie en Afrique ?
      Des textes fondamentaux retouchés, une pléthore de postulants, des candidats menacés voire embastillés, des élections parfois boycottées, et des résultats souvent contestés, des observateurs internationaux (…)
      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.