GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 30 Septembre
Samedi 1 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La Turquie achète des quantités record de coton syrien au groupe EI

    Récolte de coton dans un champ de Taftanaz, en Syrie. Getty Images/Ursula Gahwiler/Robert Harding

    25 000 tonnes en quinze jours ! L’organisation Etat islamique n’a jamais autant vendu de coton syrien à la Turquie, selon une source proche du négoce de la fibre.

    La Turquie achète actuellement des quantités record de coton syrien à l’organisation Etat islamique : 25 000 tonnes ont été écoulées par les jihadistes en quinze jours, de source proche du négoce de la fibre. A raison de 25 tonnes par camion, c'est un défilé impressionnant qui a passé la frontière en deux semaines, au niveau de Kilis, en Turquie, un millier de camions de coton-graine. Seule une petite centaine de camions de coton serait bloquée côté turc, en attente de documents, ou tout simplement en attente de paiement.

    La Turquie a la deuxième industrie textile au monde après la Chine, elle consomme 1 million 400 000 tonnes de coton par an, la livraison des jihadistes, qui écoulent en Turquie la récolte du nord de la Syrie, ne représente pas moins de 2% des besoins annuels turcs, assurés en quelques jours.

    Le double jeu des autorités d'Ankara

    On le voit, les autorités d’Ankara continuent de jouer double jeu. Elles ont beau afficher leur détermination à lutter contre l’organisation EI, elles continuent de fermer totalement les yeux sur cette contrebande transfrontalière, qui finance les jihadistes et qui arrange bien les affaires des industriels turcs, et notamment les entreprises de Gaziantep, l'un des plus grands centre textiles de Turquie.

    Située à 50 km à peine de la frontière syrienne, cette région est spécialisée dans la maille, le T-shirt. Le coton brut syrien y a toujours été égrené, filé et tissé. Et cela continue, avec d'autant plus de profit pour les usines de Gaziantep que le groupe EI brade son coton pour avoir du cash, ce qui garantit aux usines turques un prix de revient imbattable.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Du coton de la guerre syrienne dans les vêtements vendus en France

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.