GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Première conférence internationale sur les sols afro-méditerranéens à Marrakech

    Logo de la conférence internationale sur les sols afro-méditerranéens à Marrakech, des 18 et 19 décembre 2015. DR

    Les 18 et 19 décembre 2015, s’est tenue à Marrakech au Maroc, une conférence internationale sur les sols afro-méditerranéens. Organisée par la Fondation OCP avec la FAO et l'Institut national de recherche agronomique du Maroc, cette conférence scientifique et technique a rassemblé 160 participants de plusieurs nationalités.

    Les producteurs du monde entier le savent, le choix d’une bonne terre est un préalable important pour la réussite de toute entreprise agricole. Tout comme il est vital de maintenir la bonne santé de son sol. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est un paramètre longtemps oublié dans les grandes rencontres internationales. Un oubli que l’on tente aujourd’hui de réparer. Si bien que les sols sont devenus aujourd’hui une priorité pour les chercheurs et les décideurs politiques. On peut citer le Partenariat mondial sur les sols de la FAO, 2015 déclarée année mondiale des sols, l’initiative française 4 pour 1000 à la COP21.

    A l’initiative de cette rencontre de chercheurs et de responsables d’institutions, la fondation OCP, l’OCP étant l’Office Chérifien des Phosphates. Il y a là une conjonction de plusieurs éléments. D’abord, il y a ce plan ambitieux à l’échelle de tout le royaume du Maroc, le plan Maroc Vert qui vise à amorcer un réel essor de l’agriculture. Il y a ce que les spécialistes appellent la fertilisation raisonnée. En clair, connaître les teneurs d’azote, de phosphore, et de potasse dans le sol pour les adapter aux besoins de la plante. Ces fameux NPK qui sont les éléments de base, aussi appelés macronutriments, azote (N), phosphore (P), potassium (K). Le tout part de la carte de fertilité.

    Invités :
    - Mohamed Badraoui, directeur général de l’Institut National de la recherche agronomique du Maroc
    - Nawfel Roudies, responsable du programme de développement agricole à la fondation OCP
    - Yaya Sakho, directeur général du service national des sols du ministère de l’Agriculture de Guinée
    - Kouassi Nguessan Alphonse, agro-pédologue, chercheur au Centre national de recherche agronomique de la Côte-d’Ivoire
    - Mamadou Traoré, pédologue, enseignant chercheur à l’Université polytechnique de Bobo-Dioulasso, vice-président de la société africaine de la science des sols.

    Production : Sayouba Traoré
    Réalisation : Ewa Moszynski

     


    Sur le même sujet

    • Chronique Sciences

      Préserver les sols pour sauver le climat

      En savoir plus

    • Chronique Agriculture et Pêche

      Microbiologie des sols

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      1. Comment lutter contre la dégradation des sols?

      En savoir plus

    • C'est pas du vent

      2. Comment lutter contre la dégradation des sols?

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.