GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Sénégal: la culture de l'arachide vit-elle vraiment un renouveau?

    L'arachide est le principal produit cultivé au Sénégal par au moins 60% de la population et il est principalement utilisé dans les aliments. AFP/SEYLLOU

    La culture de l'arachide vit-elle un véritable renouveau ? C'est ce qu'estime le gouvernement, mais dans les campagnes, la donne est plus complexe.

    Une production d’arachide en hausse de 64 % sur un an. C’est l’annonce faite par le ministre de l’Agriculture en personne début décembre. « On attend une production de l’ordre de un million cent vingt tonnes, c’est une production record », a affirmé Papa Abdoulaye Seck avant d’ajouter : « Depuis l’indépendance, c’est seulement la 10e fois que le Sénégal franchit le million de tonnes d’arachide sur une année ».

    Si les dirigeants politiques se félicitent, notamment de l’efficacité du Pracas, le Programme de relance et d’accélération de la cadence de l’agriculture sénégalaise, l’enthousiasme est bien différent dans les campagnes. « Plus d’un million de tonnes, cela nous parait beaucoup », estime Sidy Ba, l’un des responsables du CCPA, le cadre de concertation des producteurs, coopérative qui regroupe 20 000 producteurs. « Les autorités indiquent qu’il y a eu un million d’hectares cultivés cette année, il faudrait donc un rendement de plus d’une tonne à l’hectare. Sur le terrain, dans la zone de Kaolack, nous sommes entre 800 et 900 kilos à l’hectare, dans d’autres on parle de 400 kilos à l’hectare ».

    Les autorités se sont également félicitées de l’augmentation des exportations : « le Sénégal a exporté cette année plus de 155 000 tonnes d’arachide » a déclaré le ministre. Dans les campagnes, l’inquiétude c’est que l’Etat, qui a promis d’acheter les semences de l’année prochaine ne l’a pas encore fait. « Dans nos petites exploitations, familiales on a besoin d’argent », explique un producteur qui souhaite garder l’anonymat. Il complète : « On vent au plus offrant, notamment aux exportateurs chinois qui donnent un bon prix ». Conséquence, les coopératives s’inquiètent que les semences, notamment celles de la catégorie R3, ne soient pas suffisamment disponibles en juin prochain.

    Alors que le ministre de l’Agriculture a déclaré : « Nous vivons aujourd’hui une véritable renaissance de la filière arachidière sénégalaise, au grand bonheur des producteurs et productrices de ce pays ». Un producteur réplique : « Que Mr le ministre vienne dans nos campagnes, il verra qu’on est loin du bonheur et qu’une renaissance ça se joue sur 10 ans ».

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.