GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Quand Canal + se développe avec l’Afrique

    DR

      Nous parlons avec Amaury de Rochegonde, de l’hebdomadaire Stratégies, du groupe Canal + qui poursuit son développement en Afrique et qui a annoncé qu’il allait diffuser en France sa chaîne A+.

      Pour la plupart, les téléspectateurs français ne les connaissent pas. Ils s’appellent Christian Abegan, Konnie, Maria Noella, Adama Paris, Ayden ou Loïc Dablé… A partir du 9 février 2016, ces vedettes ou ces incarnations de la chaîne A+ ont une chance d’être connues dans l’Hexagone. Le groupe Canal +, qui compte 2 millions d’abonnés en Afrique, a annoncé jeudi qu’il allait intégrer dans son offre Canalsat en France sa chaîne A+, lancée il y a un peu plus d’un an. Ce qu’il faut noter, c’est que la chaîne panafricaine n’était au départ pas prévue sur le Canalsat français dans une offre qui reviendra à 4 euros par mois avec Nollywood TV, autre chaîne de son bouquet Théma.

      C’est afin de répondre à la demande de la diaspora africaine et surtout des producteurs et des acteurs de la chaîne soucieux de trouver une exposition en France que le groupe a franchi le pas. Pas très étonnant quand on sait que l’Afrique et la culture noire sont de plus en plus à la mode dans l’audiovisuel français. En témoigne BET, Black entertainment Television, la première chaîne de la communauté noire aux Etats-Unis, qui vient de débarquer en France, en novembre, à la fois sur Canalsat et Numericable. Et même si beaucoup de chaînes africaines sont accessibles depuis les offres du câble ou l’ADSL, il y a une demande de production propre à l’Afrique ou à la culture africaine.
       
      Si certains programmes de la chaîne A+ de Canal, comme Star chef ou le concours de coiffure Kitoka ont déjà leur petite notoriété, si treize séries ou fictions originales comme Tundu Wundu ont été développés par la chaîne, on est toutefois encore loin des gros moyens apportés par Canal + en France. Un épisode d’une série de 26 minutes par exemple est payé entre 5 000 et 20 000 euros en Afrique francophone, et certains parlent même de 1 000 euros par unité. D’où la volonté des producteurs de se sentir un plus soutenus financièrement en touchant la diaspora en France.
       
      En Afrique, le groupe Canal + diffuse 130 chaînes, dont la moitié à destination du public africain. Mais l’américain Netflix a annoncé il y a peu qu’il étendait son service de vidéos en ligne à 130 pays, donc à l’Afrique, et le chinois Star Times se montre très agressif avec son bouquet TNT. Le groupe présidé par Vincent Bolloré a donc décidé de réagir : il s’apprête à lancer depuis le Congo Brazzaville une offre de trente chaînes en TNT payante au prix de 5 000 F CFA, soit 7,50 euros. Une offre qui se veut plus populaire que l’abonnement à Canal qui varie entre 5 000 et 10 000 Francs CFA. Et qui doit permettre d’augmenter ses profits.


      Sur le même sujet

      • Chronique des médias

        A+, le Canal africain

        En savoir plus

      • Chronique des médias

        L’Afrique, nouvel horizon des groupes audiovisuels

        En savoir plus

      1. 1
      2. 2
      3. 3
      4. ...
      5. Suivant >
      6. Dernier >
      Les émissions
      Commentaires
       
      Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.