GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Mai
Samedi 20 Mai
Dimanche 21 Mai
Lundi 22 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Attaque de Manchester: «effroi» et «consternation» de Macron qui s'entretiendra par téléphone avec Theresa May (présidence française)
    • Royaume-Uni: l'auteur de l'attentat de Manchester est mort en faisant exploser un engin (police)
    • Royaume-Uni: le bilan passe à 22 morts dans l'attentat de Manchester (police)
    • Attaque à Manchester: éditions spéciales sur RFI à 7h40 et à 8h15 (heures de Paris)
    • Royaume-Uni: Theresa May et Jeremy Corbyn suspendent leur campagne électorale après l'attentat à Manchester
    • Yémen: sept combattants d'Al-Qaïda tués lors d'un raid américain (Pentagone)

    Le stress post-traumatique chez les enfants en RCA

    Enfants réfugiés près de l'église Saint-Sauveur de Bangui, en Centrafrique, le 25 novembre 2015. REUTERS/Siegfried Modola

    En Centrafrique, la guerre -et la crise qui en découle- dure depuis plus de deux ans. La situation se normalise peu à peu, le pays vient d’organiser le premier tour des
    élections présidentielles. Mais, la guerre a eu un impact sur toutes les populations qui ont vu des scènes atroces, certains ont même participé aux lynchages, aux massacres de fin 2013 jusqu’à la mi 2014. Victimes collatérales de ces évènements : les enfants.
    Orphelins, séparés de leurs familles, obligés de vivre dans des camps de déplacés ou bien recrutés dans les rangs des groupes armés. Aujourd’hui encore, les séquelles de ces traumatismes perdurent, et la Centrafrique est incapable de prendre en charge ces
    enfants... ni les adultes d’ailleurs, traumatisés. Mais aussi par manque de moyens financiers, par manque de personnel formé, et surtout par déni des populations qui ne reconnaissent pas ces souffrances.


    Sur le même sujet

    • Reportage France

      Surmonter le stress post-traumatique

      En savoir plus

    • Le Conseil Santé

      La prise en charge du syndrome post-traumatique

      En savoir plus

    • RCA

      Violences en RCA: un deuxième jour de vote pour les électeurs touchés

      En savoir plus

    • RCA

      RCA: le retour des violences?

      En savoir plus

    • Invité Afrique soir

      Troubles post-traumatiques: «les soldats d'Opex sont très jeunes»

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.