GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'hydrogène, l'énergie écolo qui décolle

    La première station de recharge d’hydrogène à Paris installée par Air Liquide et un taxi électrique à hydrogène de la compagnie Hype. AFP/DOMINIQUE FAGET

    L'hydrogène peut aujourd'hui remplacer les carburants à la pompe, recharger nos téléphones et remplacer les polluants générateurs au diesel. Des solutions exposées pendant les premières journées européennes de l'hydrogène à Paris, ce jeudi et ce vendredi.

    L'hydrogène est l'énergie écolo qui décolle... enfin. La France, très avancée dans la recherche, a pourtant tardé à lancer des applications industrielles, mais elle accélère le rythme et Paris héberge les premières journées européennes de l'hydrogène, « Hyvolution ». La voiture individuelle propulsée partiellement ou totalement à l'hydrogène est désormais une réalité, grâce à la pile à combustible, qui transforme l'hydrogène en énergie au contact de l'air.

    Seul rejet des pots d'échappement désormais : de l'eau pure ! Les constructeurs automobiles coréens et japonais ont été pionniers avec la Hyundai IX35, la Toyota Mirai, leurs concurrents européens s'y mettent, y compris Renault avec sa Kangoo ZE où l'hydrogène prolonge l'autonomie de la batterie jusqu'à 300 km. Les premières stations à hydrogène sortent de terre en France, grâce à Air Liquide ; en Allemagne, le géant français du pétrole Total investit dans un véritable réseau.

    L'hydrogène permet de stocker les surplus fréquents d'énergie solaire ou éolienne que connaît l'Allemagne. Le procédé est alors inversé : avec de l'eau et l'énergie du soleil ou du vent, on fabrique de l'hydrogène, que l'on peut ensuite stocker pour l'injecter dans les réseaux du gaz ou pour le servir à la pompe, et le transformer à nouveau en énergie via une pile à combustible.

    Une pile à combustible qui a fait d'énormes progrès et qui utilise désormais moins de platine que le pot d'échappement d'une voiture classique. Quant au réservoir à hydrogène, qui était considéré comme un dangereux explosif, la technologie est aujourd'hui maîtrisée.

    Les perspectives de développement sont immenses, depuis les piles à combustible pour recharger les téléphones portables - l'armée française utilise déjà cette technique de façon très rustique, pour offrir l'autonomie aux troupes spéciales lorsqu'elles sont isolées de tout, elles n'ont alors besoin que de sable et d'eau !
     
    À l'échelle d'un village, les batteries à hydrogène couplées à des panneaux solaires permettent de se passer de générateurs diesel bruyants et polluants. L'opérateur français EDF vient d'en équiper l'école d'un hameau perché de Mafate, sur l'île de la Réunion.

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.