GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 28 Juin
Samedi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Jean-François Ricard a été officiellement nommé à la tête du parquet national antiterroriste
    • Canicule en France: le mercure va encore grimper ce jeudi, journée la plus chaude; pollution à l'ozone et risques sanitaires à venir
    • Hôpitaux: plus de neuf Français sur dix soutiennent la grève aux urgences (sondage)
    • Commerce: Trump dénonce les taxes douanières «inacceptables» imposées par l'Inde
    • G20: le président chinois Xi Jinping est à Osaka pour participer à la réunion

    Alice Nkom: «il n’y a jamais eu aucune politique de santé» au Cameroun

    L'avocate camerounaise Alice Nkom, ici le 18 mars 2016. JOHANNES EISELE / AFP

    Les images sont insoutenables, le corps d'une femme enceinte et de ses jumeaux extirpés au couteau du ventre de leur mère par une proche qui voulait manifestement  tenter de les sauver.Tout cela s'est passé le 12 mars 2016 au Cameroun, sur le parvis de l'un des plus grands hôpitaux de Douala, l'hôpital La Quintinie, où cette femme arrivait pour accoucher après un début de travail difficile chez elle. Pour en parler sur notre antenne, l'avocate camerounaise Alice Nkom (qui ne fait cependant pas partie du collectif des avocats de la famille Koumateke).
     

    « Ce que tout le monde a vu, c’est le traitement qu’on réserve aux malades au Cameroun. Vous avez des malades qui sont du bon côté du pays, qui pour un petit bobo montent dans un avion médicalisé et vont se faire soigner et qui peinent en 33 ans à mettre en place des hôpitaux qui fonctionnent. Le mépris qu’ils ont pour la vie de ceux qui ne sont pas eux ou avec eux, c’est de ça qu’il s’agit. »

    Prochaine émission

    Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

    Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire
    La Côte d'Ivoire est l'un des pays africains où les homosexuels peuvent être aussi victimes de discrimination et de violences. Pour lutter contre cette stigmatisation, un travail de sensibilisation est mené. Notamment par l'association Alternative Côte (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.