GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Se souvenir des migrants disparus

    Manifestation en souvenir des migrants disparus en mer et contre Frontex, à Catane en Sicile. Cécile Debarge

    « Nous sommes tous des migrants », c’est ce qu’a lancé le pape, lors de son voyage éclair sur l’île de Lesbos. Le pape François qui a fait un geste symbolique très fort en ramenant avec lui trois familles syriennes au Vatican.
    Un geste d’autant plus symbolique que cela fait un an jour pour jour, qu’un bateau surchargé a coulé au large des côtes libyennes. Les témoignages des 28 survivants évoquent entre 700 et 900 victimes. Pour se souvenir de ces migrants disparus pendant leur traversée vers l’Europe, plusieurs centaines de personnes se sont réunies à Catane, en Sicile, le siège régional de Frontex, le programme européen de surveillance des frontières. Cécile Debarge.

    L’Espagne en crise(s)
    C’était le vote de la dernière chance en Espagne, avant la date butoir du 2 mai et la convocation à de nouvelles législatives fin juin. A une large majorité, les militants de Podemos ont rejeté l’alliance avec un gouvernement socialiste allié à des centristes.. Rien d’étonnant pour Barbara Loyer, auteur avec Nacima Baron de l’Espagne en crise(s). Avec Catherine Rolland.

     

    L’Espagne en crise(s), de Barbara Loyer et Nacima Baron, éditions Armand Colin.

     
    Un parti contre le monopole d’Etat de l’alcool.
    Un nouveau parti loufoque, en Finlande,  avec le Parti national du whisky. Ses premiers membres se prennent très au sérieux. Pauline Curtet.

    Une représentation de la Princesse Csardas au Théâtre de l’Opérette à Budapest. Florence La Bruyère

    L’opérette entretient la nostalgie
    Au cœur du quartier des théâtres surnommé le « Broadway » de Budapest, le théâtre de l’Opérette est plein tous les soirs. L’affluence s’explique par le prix modéré des billets, mais aussi parce que les Hongrois ont une véritable passion pour l’opérette qui évoque l’empire des Habsbourg et un certain âge d’or de la Hongrie. Florence La Bruyère.                        
     

     


    Sur le même sujet

    • Grèce / Pape / Réfugiés

      Visite du pape à Lesbos: les migrants du centre fermé de Moria veulent des actes

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      SOS Méditerranée au secours des migrants en mer

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      La longue liste des migrants morts en Méditerranée

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      La longue tragédie des migrants en Méditerranée

      En savoir plus

    • Accents d'Europe

      Perdus à la frontière: ces migrants morts en Méditerranée

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.