GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Retenu depuis plus de quatre mois et demi au Yémen, le Français Alain Goma a été libéré, selon l'Elysée.

    Dernières infos

    La jeunesse est dans la rue

    Photo parue dans Paris Match en 1960. © Archives de l’auteur

    Abandonnée, orpheline, contestataire ou délinquante… La France serait-elle foutue quand sa jeunesse est dans la rue ?
    C’est en 1976 que l’expression « violence des jeunes » devient officielle. Le Premier ministre Jacques Chirac décide d’instituer un comité d’études sur la violence, la criminalité et la délinquance des jeunes. La France aurait-elle peur de ces filles et de ces garçons qui ont pris la rue et la parole, quelques années plus tôt en 1968 ? Car la jeunesse, en tant que groupe sociologique, est un phénomène nouveau apparu dans les années 50, dans une société française en pleine expansion économique.

    En effet, dans cette France de l’après-guerre, les enfants ne sont plus obligés d’aller travailler à 12 ou 14 ans : ils ont la chance de pouvoir étudier et de devenir des adolescents !
    Pour mieux comprendre la relation tumultueuse de la France à sa jeunesse, j’ai convié l’historien et professeur des Universités Mathias Gardet, spécialiste des Politiques sociales.
    Des blousons noirs aux casseurs des cités, nous revivons les épisodes marquants de l’histoire d’une jeunesse en marge depuis 1945.

    Invité :
    - Mathias Gardet, co-auteur avec Fabienne Waks du livre Histoire d’une jeunesse en marge du XIXème siècle à nos jours, aux éditions textuel

    Avec les archives de l’INA et de RFI
    Et la complicité de Johnny Hallyday, Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Jacques Dutronc, les Béruriers noirs et le groupe IAM.

    Une émission réalisée par Cécile Pompeani.

    © Gérald Bloncourt / Rue des Archives

    • Spéciale RDVS de l'Histoire de Blois

      Spéciale RDVS de l'Histoire de Blois

      Regards croisés d'un expert des procès filmés et d'une spécialiste du génocide des tutsi rwandais à partir d'archives …

    • Spomeniks, les monuments de la discorde

      Spomeniks, les monuments de la discorde

      Bataille idéologique autour des « spomeniks », c’est un reportage long format de Daphné Gastaldi tourné en Serbie, en …

    • Sékou Touré, figure politique mythique

      Sékou Touré, figure politique mythique

      Le « non » de Sékou Touré à de Gaulle n’était pas acquis et pourtant le « non » de Sékou Touré …

    • Au cœur du film «Sauvages»

      Au cœur du film «Sauvages»

      Comment est né le racisme populaire en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon ? C’est la question dérangeante à laquelle répond le …

    • Paul Robeson, 1ère star noire américaine

      Paul Robeson, 1ère star noire américaine

      Pour la première fois en France, une exposition retrace le parcours de l’engagement de Paul Robeson. Si le chanteur vedette et activiste est oublié …

    • 68 dans les Afriques (2/2)

      68 dans les Afriques (2/2)

      A écouter ou réécouter, je vous propose une sélection de nos meilleures émissions jusqu'au début du mois de septembre 2018. 50 …

    • 68 dans les Afriques (1/2)

      68 dans les Afriques (1/2)

      A écouter ou réécouter, je vous propose une sélection de nos meilleures émissions jusqu'au début du mois de septembre 2018. 50 …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.