GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump: les USA détermineront «dans les deux prochains jours» qui a tué Khashoggi
    • L'ex-chef de milice centrafricain Yekatom est arrivé au centre de détention de la CPI (porte-parole)

    Esclavage : mémoires sensibles en Guadeloupe. Episode 1

    Le Mémorial Acte, Centre Caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage de Pointe à Pitre est situé sur un site symbolique, celui de l’ancienne usine sucrière Darboussier. RFI/Céline Develay-Mazurelle

    A l’occasion des grandes commémorations de l’abolition de l’esclavage en mai, un mois important de recueillement et de rassemblement dans les Antilles Françaises et dans la France, plus largement, nous partons en Guadeloupe, sur les chemins d’une mémoire sensible : celle de l’esclavage.

    Longtemps ignorée, enfouie parce que douloureuse, cette mémoire se partage de plus en plus dans cet archipel de la France d’Outre-Mer.
    Le Mémorial Acte, Centre Caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage de Pointe-à-Pitre, qui a ouvert ses portes au public en juillet 2015, offre aux voyageurs une expérience unique, à la fois immersive et instructive de l’esclavage à l’échelle des Caraïbes voire du monde.
    Tout un tas de sites mémoriels répartis sur l’ensemble des Iles de Guadeloupe, et rassemblés autour de la passionnante Route de l’Esclave, racontent aussi aux visiteurs l’esclavage et l’empreinte qu’il a laissé partout, sur le territoire et les consciences.
    Les Guadeloupéens s’approprient désormais cette histoire, à la fois collective et intime, en recherchant notamment leurs racines et leurs ancêtres.
    De cimetières d’esclaves en habitations, du Fort Delgrès aux rues de Pointe-à-Pitre où résonnent les tambours du gwo-ka, du musée Schoelcher au Mémorial Acte, en passant par les Archives Départementales de Guadeloupe, les chemins de la mémoire sont ici multiples et terriblement forts.
    Un voyage mémoriel sensible, qui donne à voir autrement les Iles de Guadeloupe et leurs habitants, et après lequel on ne regarde plus jamais pareil les champs de canne.

    Une série de reportages de Céline Develay-Mazurelle et Laure Allary.
    Avec le Labo RFI.

    Pour organiser votre voyage sur les chemins de la mémoire de l’esclavage :  

    - Allez sur le site de l’Office du tourisme des Iles de Guadeloupe
    - Pour en savoir plus sur le Mémorial Acte
    - Téléchargez ici la brochure de la Route de l’Esclave, itinéraire touristique sur 18 sites mémoriels associés au projet de la Route de l’Esclave de l’Unesco
    - Sur la recherche généalogique et les initiatives mémorielles antillaises, allez du côté des associations CM98 ou  Lanmou Ba Yo qui, en mai, célèbre le mois des Aïeux
    - Suivez aussi ici l’actualité d’Akiyo, mouvement culturel guadeloupéen engagé et porteur de la musique Gwo Ka
    - Et par là, découvrez le travail de l’artiste peintre, militant de l’identité créole et membre fondateur d’Akiyo, Joël Nankin.

     


    Sur le même sujet

    • Invité Afrique soir

      La mémoire de l'esclavage, de la traite négrière et de leurs abolitions

      En savoir plus

    • Le débat africain

      Que reste-t-il de la traite négrière et de l'esclavage en Afrique ?

      En savoir plus

    • Mémoire d'un continent

      Après l’esclavage, quelle histoire pour la Guyane?

      En savoir plus

    • La semaine de

      Guadeloupe: le mémorial de l’esclavage de Pointe-à-Pitre

      En savoir plus

    • Reportage Culture

      Le Mémorial ACTe, un lieu dédié à l’histoire de l’esclavage

      En savoir plus

    • Comores: «Je viens de Marseille et je vais à Ouellah» (1/2)

      Comores: «Je viens de Marseille et je vais à Ouellah» (1/2)

      Durant deux semaines, on vous invite aux Comores, sur la plus grande des îles de l’archipel, Ngazidja, aussi appelée Grande Comore. L’été …

    • Cuba: l’appel du chœur

      Cuba: l’appel du chœur

      Le 21 octobre 2018, à la Havane, sur la scène de la Cécilia, près de 500 choristes français et 250 choristes cubains ont …

    • Brixton, cœur Caraïbe

      Brixton, cœur Caraïbe

      Il y a 70 ans, en 1948, le Windrush, navire de la Marine britannique, débarquait près de Londres avec à son bord près de 500 Caribéens …

    • Reza, un oeil à part

      Reza, un oeil à part

      A l’occasion du Festival du Voyage d’Albertville, le Grand Bivouac, où il était invité pour des masterclass et des ateliers, rencontre …

    • Equateur: les Afro-descendants en marche

      Equateur: les Afro-descendants en marche

      Cette semaine, on voyage sur un chemin, long et sinueux, très loin des sentiers touristiques : celui des Afro-Equatoriens pour la reconnaissance de leurs …

    • Regards croisés sur le monde au Grand Bivouac

      Regards croisés sur le monde au Grand Bivouac

      Cette semaine, on pose nos valises et nos micros au Festival du Grand Bivouac, festival français du voyage d’Albertville qui, cette année, nous promet …

    • Jean Malaurie, une vie parmi les Inuits

      Jean Malaurie, une vie parmi les Inuits

      Rencontre avec l’ethnogéologue français né en 1922, écrivain, éditeur, explorateur polaire et ardent défenseur des autochtones …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.