GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
Jeudi 27 Avril
Vendredi 28 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 30 Avril
Lundi 1 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    L'Europe de plus en plus friande d'avocats d'été du Pérou et d'Afrique

    Une grappe d'avocats du Pérou. Getty Images/Imágenes del Perú

    L'Europe reçoit depuis quelques jours les avocats du Pérou, du Kenya et d'Afrique du Sud. Des avocats de contre saison que les Européens consomment de plus en plus.

    L'Europe mangera bientôt plus d'avocats l'été que l'hiver, au grand bonheur des producteurs de contre saison en Afrique et au Pérou. S'il est un fruit qui ne connaît pas la crise, c'est l'avocat, son prix a encore battu des records ce printemps : jusqu'à 15 euros le colis de 4 kilos au mois d'avril (prix des importateurs européens).

    Le pourtour méditerranéen n'avait plus d'avocats : Israël et l'Espagne ont une saison de production de plus en plus courte, le Maroc ne propose que de petits fruits, explique Eric Imbert du Cirad, le Chili n'exporte plus depuis le mois de février. Les importateurs attendaient l'avocat de contre saison d'Amérique latine et d'Afrique, en retard cette année à cause d'El Niño.

    Un fruit de plus en plus consommé en Europe

    Maintenant que ces avocats de contre saison arrivent enfin sur le marché européen, les prix rechutent, mais pas tant que cela sur les gros calibres de fruits. Car l'Europe consomme de plus en plus d'avocats l'été (133 000 tonnes de mai à octobre 2015), presque autant qu'en hiver désormais (190 000 tonnes l'hiver dernier).

    L'utilisation de l'avocat en salade se développe, une tendance déjà amorcée aux États-Unis - fournis toute l'année entre la Californie et le Mexique. Pour l'Europe, l'avocat de contre saison, c'est le Pérou, les exportations péruviennes ont doublé en 3 ans (116 000 tonnes en 2015 toutes destinations, 130 000 tonnes attendues cette année), les investisseurs financent sur la côte pacifique des plantations d'avocatiers qui peuvent dépasser le millier d'hectares !

    L'avocat d'Afrique du Sud maintient son rang (48 000 tonnes), le Kenya a doublé ses exportations en cinq ans (à 21 000 tonnes). Là, le modèle reste celui de petits producteurs encadrés par des entreprises de commercialisation ; comme en Tanzanie, le nouveau venu africain qui talonne désormais le Brésil (3 300 tonnes d'exports).

    L'accent mis sur la qualité

    Les volumes exportés augmentent, mais aussi la qualité. L'accent est mis sur la variété Hass vert foncé, à peau résistante, qui permet de proposer sans dommage des avocats déjà mûrs sur les étals européens, ce qui motive encore plus les consommateurs.

    Les Français mangent déjà 1 kilo et demi d'avocats par an et par habitant, derrière les Scandinaves et devant les Britanniques et les Allemands, et cette fringale progresse aussi en Europe de l'Est. Au point que la Côte d'Ivoire et le Sénégal se remettent à imaginer cultiver l'avocat.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.