GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    • L'Allemande Ursula von der Leyen élue de justesse à la tête de la Commission européenne
    • Achat de missiles russes: Trump insiste sur les «bonnes relations» avec Ankara

    Pourquoi le devoir de mémoire ?

    «Le devoir de mémoire», de Sébastien Ledoux. (c) Cnrs Editions

    Notre invité du jour, le chercheur en Histoire Sébastien Ledoux, s'interrogera autour de la question suivante : « Pourquoi le devoir de mémoire ?». D’où vient l’expression «devoir de mémoire» ? Comment s’est-elle imposée ici comme ailleurs? Quel nouveau rapport au passé et à notre histoire, commune ou singulière, ce devoir de mémoire est-il venu cristalliser?

    D’où vient l’expression « devoir de mémoire » ? Comment s’est-elle imposée dans notre langage courant ? Forgé à l’orée des années 1970, le terme investit le débat public dans les années 1990, accompagnant le « syndrome de Vichy » et la réévaluation du rôle de la France, dans la mise en œuvre de la Solution finale, avant d’être repris pour évoquer les non-dits de la mémoire coloniale. Doté d’une forte charge émotive, il traverse les débats sur la recomposition du récit national, la place du témoin, le rôle de l’historien, la patrimonialisation du passé ou la reconnaissance des victimes, qui traduisent un tournant majeur, et accouchent de nouvelles questions dont l’actualité est toujours brûlante... (4ème de couverture de l'ouvrage de Sébastien Ledoux, Le devoir de mémoire, paru chez Cnrs Editions).

    Avec Sébastien Ledoux, enseignant à Sciences Po Paris et chercheur en Histoire contemporaine à Paris 1 (Centre d’histoire sociale du xxe siècle), Sébastien Ledoux a consacré sa thèse à l’histoire du « devoir de mémoire » pour laquelle il a obtenu en 2015 le Prix de la recherche de l’INA.

    Prochaine émission

    Pourquoi et comment retourner sur la Lune ?

    Pourquoi et comment retourner sur la Lune ?
    Pour fêter comme il se doit le cinquantième anniversaire du premier pas de l’homme sur la Lune, partons sur les traces des 12 astronautes qui ont foulé le sol lunaire et de tous ceux qui, aux Etats Unis, en Europe en Chine et ailleurs, rêvent d’y retourner (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.