GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: douze combattants prorégime ont été tués lors d'une frappe de la coalition internationale (OSDH)
    • France: «La question du maintien de Guillaume Pepy à la tête de la SNCF n'est pas posée» (Griveaux)
    • Economie: Deutsche Bank supprime plus de 7000 postes et coupe dans sa banque d'investissements
    • Israël dévoile un plan pour la construction de 2500 logements en Cisjordanie
    • Italie: deux morts et plusieurs blessés dans le déraillement d'un train

    2. Ethiopie : Dallol, un site naturel à protéger d’urgence

    Région géothermique de Dallol, dépression de Danakil, en Ethiopie.. Getty Images/Stocktrek Images/Richard Roscoe

    Au nord de l’Éthiopie, au fond du rift africain, un dôme de sel boursouflé de geysers, de sources chaudes, de lacs acides, de concrétions soufrées bordant des vasques d’un vert fluorescent, surgit d’une plaine surchauffée. Le site hydrothermal de Dallol est le fruit de l’interaction entre les eaux salées de la Mer Rouge, du ruissellement et la chaleur d’une poche magmatique, située sous 2 000 mètres de sel. Longtemps isolé par les guerres, Dallol n’a été que très peu étudié.
    Pour la première fois, une équipe scientifique pluridisciplinaire internationale a décidé d’explorer ce site unique au monde. Dallol réunit, en effet, les conditions les plus extrêmes sur Terre (aridité, température, salinité, acidité), et ressemble à ce que pouvait être notre planète, il y a 3,5 milliards d’années, quand la vie est apparue. Or, ce patrimoine géologique et biologique est aujourd’hui menacé par l’exploitation de la potasse.

    Invités :
    Le réalisateur et photographe Olivier Grünewald et Purificación López-García, chercheuse au CNRS, microbiologiste spécialisée en environnements extrêmes et coordinatrice scientifique du projet.

    Pour soutenir le projet : cliquez ici.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.