GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
Mardi 28 Mars
Mercredi 29 Mars
Aujourd'hui
Vendredi 31 Mars
Samedi 1 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    AfricaRice appelle à la prudence sur le riz importé en Afrique

    Des rizières dans le parc national des oiseaux du Djoudj, au Sénégal. Getty Images/Photononstop/Hervé Gyssels

    Après la saisie de riz indien impropre à la consommation au Sénégal, AfricaRice appelle à développer plus rapidement la production africaine de riz.

    AfricaRice appelle à la prudence sur le riz importé en Afrique, quitte à devenir très alarmiste, pour mieux promouvoir la culture africaine de riz. 22 700 tonnes de brisures de riz indien impropres à la consommation ont été saisies au Sénégal et la Thaïlande aurait de son côté prévu d'exporter 11,5 millions de tonnes de riz de ses stocks en mai et en juin, affirme AfricaRice.

    Sous-entendu : avec des risques que du riz dégradé de Thaïlande rejoigne l'Afrique. Sauf que la Thaïlande ne peut absolument pas exporter 10 millions de tonnes de grains blancs en deux mois, c'est la quantité qu'elle exporte en un an...

    Améliorer la réglementation et les contrôles

    Il est vrai que du riz asiatique ou sud-américain impropre à la consommation parvient parfois jusqu'au consommateur africain, « du riz tellement aggloméré qu'on pourrait construire des murs avec », décrit un habitué des marchés d'Afrique de l'Ouest.

    Il n'y a pas de barrières sanitaires en Afrique, comme cela existe en Europe, pas non plus de taxes différenciées en fonction de la qualité en termes de brisures. AfricaRice appelle les administrations africaines à améliorer la réglementation et les contrôles.

    Encore loin de l'objectif d'autosuffisance en riz

    Mais AfricaRice va plus loin, en appelant les Etats d'Afrique à développer plus rapidement leur production locale de riz. Si la production africaine augmente depuis la flambée des prix du riz en 2008, que les surfaces rizicoles s'étendent en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Mali, au Sénégal et en Sierra Leone, souligne Patricio Mendez del Vilar, du Cirad.

    On est encore loin de l'autosuffisance en riz, objectif proclamé par certains gouvernements. La production du Nigeria pourrait même chuter, or c'est le deuxième importateur de riz au monde.

    Augmenter les rendements

    Alors que les prix du riz importé repartent à la hausse, maintenant que les stocks asiatiques se sont un peu dégonflés, AfricaRice appelle à augmenter les rendements du riz africain, en favorisant l'irrigation.

    Une façon pour AfricaRice, organisation intergouvernementale africaine de recherche et de promotion des variétés africaines de riz, de battre le rappel des bailleurs de fonds.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Le Sénégal vise l'autosuffisance en riz d'ici 2018

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      La Chine s'ouvre au riz américain

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Thaïlande se déleste du riz inconsommable et soutient ses producteurs

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Menace sur le «super riz» chinois

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.