GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Guinée: Moribadou, le village des sans emplois

    Vue aérienne du camp d'habitations de l'entreprise Rio Tinto, du gisement de fer du mont Simandou en Guinée. riotinto.com

    Au pied du mont Simandou, en région forestière, le petit village de Moribadou s'est considérablement transformé. En quelques années, des Guinéens, des Ivoiriens, des Libériens sont arrivés nombreux pour s'y installer, attirés par l'entreprise Rio Tinto. Car dans les années 2000, le géant minier anglo-australien a pour ambition de développer un projet d'exploitation du gisement de fer du Simandou. Un projet pharaonique de plus de 18 milliards de dollars. Quinze ans plus, les activités sont à l'arrêt et le projet peine à démarrer. Moribadou, le village des sans emplois, un reportage de Coralie Pierret.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Alliance minière responsable, la PME française qui mise sur la bauxite en Guinée

      En savoir plus

    • Guinee

      Guinée: vive tension dans la ville de Mali entre la population et les militaires

      En savoir plus

    • Guinée

      Guinée: un procès pour détournement de fonds destinés à la lutte contre Ebola

      En savoir plus

    • Guinée/Comores

      En Guinée, le ramadan démarre et les prix s’envolent

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Bénin [série 4/4]: la transhumance transfrontalière encadrée

    Bénin [série 4/4]: la transhumance transfrontalière encadrée
    Au Bénin, la transhumance a pris fin le 31 mai dernier.  Deux victimes recensées alors que les conflits entre agriculteurs et éleveurs de passage avaient fait plus de 40 morts l’an passé (46).Depuis 2017, la transhumance est encadrée par les autorités (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.