GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Le riz en Camargue, chronique d'une mort annoncée?

    © RFI/Clémence Denavit

    En Camargue dans le sud-est de la France, territoire situé à l'embouchure du Rhône balayé par les vents, les terres ne produisaient rien jusqu'à ce que soit introduite la culture du riz après la Seconde Guerre mondiale. Culture unique en France, particulière et chère, elle a besoin d'être subventionnée pour être rentable. Jusqu'en 2013, les riziculteurs camarguais pouvaient compter sur deux aides de l'Union européenne, dont une spécifique, au maintien de la production. Une aide «couplée» au riz, supprimée il y a 3 ans. Depuis, les surfaces cultivées ont fondu, et les riziculteurs sont au bord de l'asphyxie et cette culture, poumon économique de la Camargue, depuis des décennies est aujourd'hui menacée.

    Un reportage réalisé avec le soutien de l'Union européenne / Direction générale de l'Agriculture et du Développement rural de la Commission européenne.

    En partenariat avec le Parlement européen


     

     

    Pour le diaporama, cliquez sur l'image
    Riz Paddy. RFI/Clémence Denavit

     


    Sur le même sujet

    • Union européenne

      Une politique agricole plus «verte»: un effet contrasté en Camargue

      En savoir plus

    • Reportage France

      La PAC et les riziculteurs de Camargue

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Le vin argentin face à une crise sans précédent

    Le vin argentin face à une crise sans précédent
    Les Argentins n’ont jamais bu si peu de vin. Le cinquième producteur mondial fait face à la plus faible consommation intérieure de son histoire. En moyenne, un Argentin boit aujourd’hui 18 litres de vin par an, en 2007 c’était 30…Une chute vertigineuse (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.