GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Henri Thulliez (avocat/HRW): «Pourquoi a-t-on aidé un régime criminel au Tchad?»

    L'avocat Henri Thulliez est consultant pour Human Rights Watch. hrw.org/fr

    Il y a un mois, quand il a été condamné à la prison à vie par un tribunal de Dakar, on a beaucoup parlé des crimes commis par Hissène Habré. En revanche, on a beaucoup moins parlé de l'aide que les Français ont apportée à l'ancien président du Tchad. Ce mardi, Human Rights Watch publie un rapport très fouillé de 140 pages sur cette question sensible. L'avocat Henri Thulliez est consultant pour HRW. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

    « Il y avait suffisamment un début de preuves pour comprendre que quelque chose de très grave était en train de se passer (sous Hissène Habré)... L’aide n’a jamais été conditionnée à une amélioration de la situation des droits de l’homme au Tchad. » 


    Sur le même sujet

    • Sénégal / Tchad / Justice

      Hissène Habré: pour ses avocats, sa détention reste arbitraire

      En savoir plus

    • Afrique presse

      Tchad - Sénégal : la fin du procès de l'ancien président Hissène Habré

      En savoir plus

    • Chronique des droits de l'homme

      Verdict Hissène Habré: retour sur le combat des ONG

      En savoir plus

    • Invité Afrique

      Condamnation d'Hissène Habré: un «jour de l'histoire» pour l'avocate J. Moudeïna

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Akere Muna: «C'est à l'État de reconnaître qu'il a dépensé tout son capital de confiance»

    Akere Muna: «C'est à l'État de reconnaître qu'il a dépensé tout son capital de confiance»
    Le Cameroun anglophone s'enfonce dans les difficultés humanitaires. En dépit du désir de négociation affiché par les rebelles ambazoniens et le gouvernement, la région connaît régulièrement de nouvelles démonstrations de violence. Le Conseil norvégien (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.