GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: un soldat turc a été tué dans une attaque des forces kurdes (ministère de la Défense)
    • Chili: trois morts dans les troubles à Santiago
    • Transport aérien: le plus long vol direct de l'histoire organisé par Qantas, parti de New York, a atterri à Sydney
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride

    Lalatiana Rakotondrazafy, chef de file du «Mouvement pour la liberté d’expression»

    Lalatiana Rakotondrazafy (capture d'écran). https://www.youtube.com

    Dans la nuit du jeudi 7 juillet 2016, en session extraordinaire, les députés malgaches ont adopté à 80 voix contre une, le Code de la communication médiatisée. Un texte qui avait déjà reçu l’approbation du Sénat, à la mi-juin. Ce Code, les journalistes le réclamaient depuis plus de 20 ans. En 2015, un texte chapeauté par le Système des Nations unies voit le jour et est présenté au gouvernement. Mais cette année, alors que le Code de la communication est enfin mis à l’ordre du jour de la première session ordinaire de 2016, c’est un texte complètement modifié qui est proposé au Sénat… et qui est voté.

    Pour les journalistes malgaches, c’est l’effarement. La fronde s’organise, la communauté internationale s’en mêle, en vain. Le texte, voté par les deux Chambres, doit désormais être validé par la Haute Cour constitutionnelle, ultime étape avant son application. Lalatiana Rakotondrazafy, journaliste, directrice de média et femme politique de l’opposition, est la chef de file du « Mouvement pour la liberté d’expression ». Elle revient sur ce texte décrié, au micro de Sarah Tétaud.


    Sur le même sujet

    • Madagascar

      Madagascar: Clash Info, le journal de l'info version rap

      En savoir plus

    • Cap Océan Indien

      Lalatiana Rakotondrazafy, secrétaire générale du syndicat de la presse

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1. Le journalisme «long format» fait sa rentrée

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1. Enquêtes au Maghreb : quand Mediapart forme au journalisme d'investigation

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1. Faire du journalisme dans la Da-van-ac mobile

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      2 - Quand les étudiants en journalisme innovent

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1 - 2012 : le journalisme en danger dans le monde

      En savoir plus

    • Atelier des médias

      1 - Spéciale Assises du journalisme

      En savoir plus

    • Revue de presse française

      A la une : internet, les médias et le journalisme en question

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.