GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: un millier de manifestants recensés et une quarantaine d'interpellations à Paris (préfecture de police)
    • Ethiopie: décès de l'ancien président Girma Woldegiorgis deux semaines avant son 95e anniversaire (médias d'Etat)
    • «Gilets jaunes»: l'A6 fermée à la frontière du Rhône par précaution
    • Suivez en direct notre liveblog RFI «"gilets jaunes", acte V: la journée du 15 décembre en continu»

    Tran To Nga

    Couverture du livre «Ma terre empoisonnée» de Tran Ton Nga. (c) Stock

    Elle s'appelle Tran To Nga, et elle aime se présenter comme un trait d'union entre la France et le Vietnam. Tran To Nga n'a rien de banal. Née en 1942 dans le Delta du Mékong, au sud du pays, elle grandit à Saïgon dans une famille de patriotes. Rien de banal à se retrouver dans la jungle, sous les bombes ou en prison pour servir la cause communiste. Rien de banal non plus à se lancer à 72 ans dans le combat de sa vie: assigné en justice 26 sociétés américaines de pétrochimie, pour avoir fabriqué l'agent orange que les avions de l'US Army ont largué en quantité astronomique pendant cette guerre du Vietnam. Plus de 40 ans après, les effets sont toujours dévastateurs :
    pour la terre et pour l'homme. On impute à cette pluie chimique une vingtaine de malformations congénitales. Un combat qui n'a rien de banal et que l'on comprend douloureusement en lisant Ma terre empoisonnée qui paraît c/o Stock.

    Les choix musicaux de Tran To Nga

    Henri Salvador Une chanson douce

    Cô gái mò duòng

    Line Renaud Étoile des neiges

    Giai phóng miên Nam

     

    • Fanny Glissant

      Fanny Glissant

      Bizarre parfois le destin... pourquoi ne s’est-elle pas retrouvée plus tôt sur la route d’ESM, Fanny Glissant ? Je n’saurais dire, …

    • Mouloud Mimoun

      Mouloud Mimoun

      Le cinéma arabe et le journalisme, l’Algérie entre 2 portes et la France sa terre natale : je vous présente Mouloud Mimoun. On pourrait …

    • Mehdi Ben Attia

      Mehdi Ben Attia

      Mehdi Ben Attia a le sens de la famille. Cherchez pas, pour lui ceux qui font partie du cercle intime s’appellent Bunel, Pasolini, Godard ou Chabrol. Né …

    • Feurat Alani

      Feurat Alani

      C’est sérieux et c’est savoureux : c’est l’Irak de Feurat Alani, journaliste né à Paris de parents irakiens. Tombé …

    • Sidiki Bakaba

      Sidiki Bakaba

      L’exil est une espèce de longue insomnie, c’est c’que disait ce cher Victor Hugo. Peut-être que Sidiki Bakaba va pouvoir dormir à …

    • Séry Bailly

      Séry Bailly

      Tout un week-end, ESM à Abidjan... la cause est belle, elle est culturelle. Si vous étiez branché sur RFI, ces dernières semaines, vous savez …

    • Morad Montazami

      Morad Montazami

      Archiver les utopies, rêver la ville, réécrire les mythes... voilà ce qui trotte dans la tête de Morad Montazami quand il se rase le …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.