GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Pour Diadji Diouf , «on ne peut éradiquer le VIH en criminalisant les actes homosexuels»

    Par
    Des activistes de la lutte contre le Sida défilent dans les rues de Durban, en marge de la 21e Conférence internationale contre le Sida, le 18 juillet 2016. REUTERS/Stringer

    La 21e Conférence internationale contre le Sida s'est ouverte aujourd'hui à Durban, en Afrique du Sud. Un lieu symbolique : c'est là que Nelson Mandela avait prononcé son vœu que tous les malades puissent avoir accès aux traitements antirétroviraux, il y a 16 ans. Aujourd'hui, la question des dotations financières sont au cœur des débats : Michel Sidibé, le directeur de l'Onusida, a admis « avoir peur » de voir les dotations financières baisser dans la lutte contre la maladie. L'argent, cependant, n'est pas la seule priorité dans la lutte contre le Sida : Diadji Diouf est le porte-parole du réseau Africa Gay, et d'après lui, le combat contre l'épidémie doit mieux inclure les Africains LGBT, qui peuvent devenir des acteurs importants. Il répond aux questions d'Édouard du Penhoat.


    Sur le même sujet

    • Afrique du Sud / Sida

      Conférence sur le Sida: les enjeux débattus à Durban

      En savoir plus

    • Afrique du Sud

      A Durban, la conférence internationale sur le Sida va insister sur la prévention

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.