GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Pologne: Cracovie voit débarquer les Journées mondiales de la jeunesse

    La cathédrale du Wawel, ou basilique-cathédrale Saints-Stanislas-et-Venceslas de Cracovie. wikimédia / Mkos

    Les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) débute mardi 26 juillet 2016 à Cracovie, en Pologne. Plusieurs centaines de milliers de pèlerins sont attendus pour cet événement. Quelle est l'ambiance sur place à un peu plus de 24 heures de l'inauguration ?

    De notre correspondant en Pologne,

    Ambiance très festive à Cracovie ce lundi. Les pèlerins arrivent progressivement et donnent une couleur internationale à l'habituel folklore de la ville. Il y a des jeunes de toutes les nationalités, beaucoup d'Européens, mais aussi des Canadiens, des Brésiliens, des Indiens. Enormément de sourires, en tout cas ! On peut également croiser des prêtres.

    Sur la place principale de Cracovie, une très grande scène a été installée et les animations ont commencé : concerts, prières, témoignages. La ville est également parée des couleurs des Journées mondiales de la jeunesse. Des drapeaux du Vatican ornent les rues ainsi que des portraits de Jean-Paul II, l'ancien pape polonais qui était originaire de Cracovie et à qui ces JMJ vont surement rendre hommage.

    Un événement sous haute surveillance

    Depuis de longs mois, les autorités polonaises se préparaient aux deux événements d'importance mondiale dans le pays : le sommet de l'Otan, qui s'est déroulé dans incident, et les JMJ. A l'échelle nationale, la principale mesure a été de rétablir le contrôle aux frontières entre la Pologne et les autres pays de l'Union européenne, et de suspendre temporairement le petit trafic transfrontalier avec l'Ukraine, la Biélorussie et l'enclave russe de Kaliningrad.

    Par ailleurs, plus de 40 000 éléments sont mobilisés pour assurer la protection des JMJ. Parmi eux, 20 000 policiers, 9 000 pompiers, 800 membres du service de protection du gouvernement et 11 000 gardes-frontières. Le coût de la sécurité de ces Journées mondiales de la jeunesse s'élèverait à plus de 20 millions d'euros. Les autorités polonaises ont donc mis les petits plats dans les grands pour que Cracovie 2016 reste un bon souvenir pour tous les pèlerins.

    La visite du camp d'Auschwitz

    C'est le point culminant de la première visite du pape François en Pologne. Vendredi matin, le souverain pontife sera à Auschwitz, où il passera notamment sous la porte avec la célèbre inscription « Arbeit macht frei » (« le travail rend libre », en allemand). Il se recueillera au pied du mur de la mort et priera dans la cellule du père Kolbe, un martyr qui a donné sa vie pour sauver celle d'un autre détenu.

    En milieu de journée, François ira à Birkenau, sur les ruines des chambres à gaz où plus d'un million de juifs ont été assassinés. Au cours de son séjour, François rencontrera également le président polonais, et surtout les centaines de milliers de pèlerins. Une veillée est prévue samedi soir dans une plaine en périphérie de Cracovie. La messe finale des JMJ aura lieu dimanche matin à 10 h. C'est à ce moment que le pape François annoncera la date et le lieu des prochaines Journées mondiales de la jeunesse.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.