GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les bad boys du football

    Diego Maradona. Reuters

    Ils sont casseurs et provocateurs, buveurs et dragueurs, vantards et paranoïaques, géniaux, mais violents.
    Instables et égocentriques, ils se croient supérieurs. Il parlent parfois d’eux à la 3ème personne. Tous sortent du lot et tous se distinguent du troupeau des footballeurs bien-pensants. C’est peut-être pour cela que ces bad boys du foot sont souvent choyés et adulés parce qu’ils incarnent des possibilités nouvelles dans un jeu de plus en plus formaté. Avec eux, tout est permis, ils sont imperméables à la contrainte. L’un des plus grands d’entre eux, c'est Maradona. Il déclare un jour, «j’ai parlé à Dieu et il m’a demandé de me tenir tranquille», il n’en fera rien. D’où cette question : Et si ces mauvais garçons étaient finalement des apôtres géniaux et maladroits de la liberté ? Sexe, drogue et débordements en tout genre. Qui sont ces bad boys ?
     

    Invités :
    - Sami Mouhoubi, journaliste, co-auteur du livre : «Débordements : sombres histoires de football de 1938 à 2016», aux éditions Anamosa

    - Jean Philippe Bouchard, journaliste à L’Equipe, consultant historique de cette émission et auteur du livre « Les bad boys du football » aux éditions Prolongation.

    Nos consultants du jour : Nabil Djellit de Francefootball.fr et Naim Moniolle d’Eurosport.

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.