GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    «Le Burundi enregistre un déficit de production alimentaire de plus de 30%»

    Des policiers patrouillent dans une rue de Bujumbura, le 12 avril 2016. STRINGER / cds / AFP

    Au Burundi, les autorités viennent d'interdire toute exportation de produits vivriers vers les pays limitrophes. Selon le porte-parole du gouvernement, cela répond à des prévisions météorologiques inquiétantes mais dans les faits, le pays peine à nourrir sa population. Une situation aggravée par la crise politique qui mine le pays depuis plus d'un an. Le Burundi est l'un des pays les plus dépendants du monde à l'aide extérieure et 4 mois après la suspension par l'Union européenne de son aide budgétaire directe, l'économie du pays est exsangue. Inflation galopante, appauvrissement de la population, une crise économique qui n'arrange en rien l'isolement croissant du Burundi sur le plan diplomatique, selon Faustin Ndikumana qui dirige PARCEM, une ONG burundaise qui lutte en faveur de la bonne gouvernance.

    « Le Burundi enregistre un déficit de production alimentaire de plus de 30%. Je crois que la mesure d'interdire toute exportation de produits vivriers vers les pays limitrophes est nécessaire mais n’est pas suffisante …. »

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.