GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos

    Accueil des migrants: crise humanitaire aussi dans le nord de l'Italie

    Des migrants, majoritairement d'origine éryhthréenne, se restaurent dans la gare de Milan en juin 2015. AFP PHOTO / OLIVIER MORIN

    Refoulés aux frontières suisse et française, des centaines de migrants se replient à Milan, capitale économique de l’Italie. La ville tente de trouver des solutions alternatives aux camps de fortune, ces campements de misère et désolation qui se multiplient dans les régions du nord de la péninsule.

    de notre correspondante à Rome,

    On a tendance à penser que c’est en Sicile, où débarquent la majorité des migrants secourus en mer, que la situation est la plus complexe. En réalité, c’est dans le nord du pays que les autorités ont du mal à gérer les flux de d’hommes de femmes et enfants qui augmentent jour après jour.

     

    La Lombardie est ainsi la région qui accueille le plus de demandeurs d’asile et réfugiés en Italie, soit 19. 365 personnes. Cela correspond à 13 % du total, contre 10 % en Sicile, 7 % dans la région de Rome et un petit 0,2% dans le Val D’Aoste. Des pourcentages qui illustrent l’absence d’harmonisation dans la répartition géographique.

    Actuellement, à Milan, chef-lieu de la Lombardie, tous les centres d’accueil sont saturés. Les autorités locales doivent donc trouver des solutions pour quelque 330 000 Africains qui rêvent encore de rejoindre en train d’autres pays européens. Même si nombre d’entre eux sont à Milan parce qu’ils ont été refoulés à la frontière suisse.

    Face à cette situation, deux politiques : d’un côté le gouverneur de la Lombardie, Roberto Maroni, de la Ligue du Nord, qui lui préconise « l’expulsion des illégaux ». De l’autre, le maire de Milan, Giuseppe Sala, issu du Parti démocrate, qui mise sur Rome pour l’aider à rétablir des conditions d'accueil décentes. Car certains migrants dorment à même le sol dans la rue, y compris des mineurs, non accompagnés.

    Urgence humanitaire à Côme et Vintimille

    Hier soir, la ministre de la Défense, Roberta Pinotti, a annoncé qu’une ancienne caserne militaire pourra être aménagée en centre d’accueil, dès les prochains jours. Par ailleurs, le maire espère pouvoir utiliser le camp de base qui a servi aux ouvriers pour l’Exposition universelle de 2015. Mais sur ce point aucune certitude, pour le moment.

     

    Toujours en Lombardie, la ville de Côme, la plus proche de la frontière suisse doit affronter également une crise humanitaire. Depuis des semaines plus de 500 migrants originaires de la Corne d’Afrique bivouaquent dans un parc près de la gare. Le maire de Côme, qui dit se sentir « délaissé par le gouvernement », n’a pas encore trouvé de lieu pour héberger ces personnes. Là encore, il y a des enfants non accompagnés.

    Et puis il ne faut pas oublier Vintimille, à la frontière française, où la situation reste très tendue. Il y a encore plus de 500 migrants dans le centre de la Croix Rouge. Mais depuis le début de la semaine, sur ordre du chef de la police Franco Gabrielli qui entend « décompresser la situation », des autocars sous escorte ont commencé à transporter, de nuit, des migrants - essentiellement des Soudanais refoulés par la France-, vers des centres d’identification et d’expulsion, dans le sud de l’Italie.

    Bloqués en Italie, de plus en plus de migrants déposent leur demande d’asile dans ce pays. Près de 145. 000 depuis le début de l’année, contre 103.000 en 2015 et 66. 000 en 2014. L’Italie doit donc mieux se préparer, structurellement.

    Un migrant entre Vintimille, en Italie et Menton, le 15 Juin 2015. REUTERS/Eric Gaillard


    Sur le même sujet

    • Reportage International

      Via Cupa, la favela des migrants en transit à Rome

      En savoir plus

    • Italie

      Italie: une campagne de prévention pour les migrants lancée en Afrique

      En savoir plus

    • France

      France: manifestation de migrants contre les interventions policières

      En savoir plus

    • Livre international

      Littérature: «migrants et réfugiés», de Claire Rodier

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Quatre suspects nommés dans la tragédie du MH17, victoire diplomatique pour Kiev

    Quatre suspects nommés dans la tragédie du MH17, victoire diplomatique pour Kiev
    Une équipe de procureurs internationaux a nommé quatre suspects dans l’enquête sur le crash du vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur, le 17 juillet 2014. Au total, 298 personnes ont péri après qu’un missile a touché l’avion et l'a précipité au sol dans l’est (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.