GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Monia Ben Jemia: les 60 ans du Code de statut personnel en Tunisie et les femmes

    Monia Ben Jemia, présidente de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD) rtci.tn

    Le 13 août de chaque année, les Tunisiens fêtent la journée de la femme. La Tunisie commémore aujourd'hui le 60ème anniversaire de la naissance du Code de statut personnel (CSP). Quels sont les acquis que ce code considéré naguère comme révolutionnaire a offert à la femme en Tunisie, que reste-t-il à améliorer, ce statut répond t-il aux besoins actuels de la société tunisienne ? Monia Ben Jemia, présidente de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD) est l'invitée Afrique de RFI.

    « Ce code en 1956 était révolutionnaire… mais 60 ans après il est discriminatoire à l’égard des femmes. C’est dans le Code de statut personnel (CSP) qu’il y a le plus d’inégalités. Le père reste le tuteur unique des enfants mineurs, il n’y a pas d’autorité parentale partagée... La dot existe encore… »


    Sur le même sujet

    • Tunisie

      Droits des femmes: la Tunisie fête les 60 ans du Code du statut personnel

      En savoir plus

    • Reportage Afrique

      Femmes tunisiennes, vent debout contre le harcèlement

      En savoir plus

    • Tunisie

      Tunisie: Machrou3 Tounes, un parti supplémentaire sur l'échiquier politique

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Ebola en RDC: «La réponse est extrêmement difficile»

    Ebola en RDC: «La réponse est extrêmement difficile»
    L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l’épidémie de fièvre Ebola comme une « urgence de santé publique de portée internationale ». En un an, 2 512 cas ont été recensés. La maladie a fait 1 676 décès. Par ailleurs, 703 personnes ont pu être (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.