GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Vente de carburant toxique en Afrique: «C'est illégitime mais légal»

    Raffinerie de pétrole près d'Abidjan en Côte d'Ivoire. AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

    Des carburants toxiques inondent les marchés africains. C'est l'inquiétante conclusion d'une étude rendue publique ce jeudi 15 septembre par l'ONG suisse Public Eye (ex-Déclaration de Berne). Public Eye a enquêté pendant trois ans dans huit pays sur les pratiques des quatre géants suisses du commerce des matières premières. Et la conclusion est sans appel : les carburants qu'ils affrètent sur les marchés africains seraient invendables en Europe car ils ont une teneur en soufre entre 200 et 1 000 fois supérieure aux normes sanitaires autorisées. Un commerce juteux pour les négociants en pétrole mais dangereux pour la santé des populations. Marc Gueniat est responsable des enquêtes chez Public Eye et l'auteur principal de cette enquête. Il est l'invité de RFI.


    Sur le même sujet

    • Suisse / Afrique / Pétrole

      Quand les négociants suisses vendent du carburant toxique à l’Afrique

      En savoir plus

    • Côte d’Ivoire

      «Probo Koala»: il y a dix ans, Abidjan suffoquait au milieu des déchets toxiques

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.