GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Janvier
Dimanche 15 Janvier
Lundi 16 Janvier
Mardi 17 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 19 Janvier
Vendredi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    La pauvreté, une définition qui vaut plus que 2 dollars

    © Getty Images/Philippe Lissac

    La lutte contre l’extrême pauvreté mobilise des organisations internationales, des gouvernements, des ONG, des chercheurs, des bénévoles. Et elle semble à première vue porter ses fruits puisque selon les chiffres de la Banque Mondiale, alors que la population de la planète ne cesse de croître, il n'y a jamais eu aussi peu de pauvres. Ils ne seraient que 700 millions sur sept milliards d'habitants. 10% du total et peut-être un peu moins. Ce serait un beau succès puisqu'en plus, la Communauté internationale est décidée à éradiquer totalement la pauvreté d'ici à 2030.

    Mais, la réalité est-elle conforme à ces belles statistiques et à ces résultats prometteurs ? Quand le chômage fait des ravages en Europe, quand la guerre chasse des millions d'hommes, de femmes et d'enfants de Syrie, d'Irak, d'Erythrée ou du Soudan, quand les pays émergents connaissent eux aussi la crise, peut-on considérer que la pauvreté recule réellement ? Et d'abord qu'est-ce que la pauvreté ? En existe-t-il une définition économique universelle ?

    Voilà les questions posées par Jean-Pierre Boris à ses trois invités :

     
    - Anne-Sophie Robilliard est économiste à l'Institut de Recherche sur le développement, l'IRD. Elle a travaillé à Washington, à l'Institut international de recherche sur les politiques agricoles. Ses travaux l’ont amenée à s’intéresser à la situation au Vietnam et en Indonésie. Après avoir passé quatre ans au Sénégal, de 2008 à 2012, elle s’intéresse de près en ce moment au Mali et au Cameroun.

    - Annabel Hervieu est directrice adjointe du Bureau de l'ONG One. C'est une ONG fondée par le chanteur Bono qui lutte contre l'extrème pauvreté essentiellement en Afrique.
     
    - Gilles Dufrénot est professeur d'économie à l'Université d'Aix-Marseille. Il est également chercheur au CEPII, l'un des principaux centres de recherche économique en France. Il a été conseiller à la Communauté Economique des Etats d'Afrique de l'Ouest, la CEDEAO. Et il travaille, en ce moment, à l'écriture d'un ouvrage intitulé «Qu'ils mangent de la brioche» qui se demande si les pauvres menacent le capitalisme.
     

     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.