GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Ethiopie: «Les activités du Front de libération oromo sont relancées»

    Rassemblement Oromo en Ethiopie, le 2 octobre 2016. REUTERS/Tiksa Negeri

    C'est une première depuis 25 ans : le gouvernement a décrété l'état d'urgence pour une durée de six mois. Il accuse des « ennemis extérieurs », l’Égypte notamment, d'être à l'origine des violences de ces derniers mois. Les pires qu’ait connues le pays. La répression aurait fait selon les ONG de défense des droits de l'homme plus de 500 morts. Eloi Ficquet, enseignant en histoire et anthropologie à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, spécialiste de la Corne de l'Afrique, livre son analyse.

    « (…) Il y a depuis quelques années, une accélération de la politique de développement agricole et industriel, qui passe par l’encouragement d’investissements capitalistiques soit intérieurs soit extérieurs, passant par une grande facilitation d’accès à du foncier pour les entreprises investissant en Ethiopie, et, avec des phénomènes massifs de captations foncières, d’expropriations de populations paysannes. Comme toute la périphérie d’Addis Abeba est habitée par des populations oromo, ce sont elles qui ont les premières fait les frais de ces processus d’expropriations massives (…). Aujourd’hui, les activités du Front de libération oromo sont relancées sur la base de ces nouvelles formes de mécontentement et il est vrai que ce front jouit d’importants soutiens à l’étranger… »


    Sur le même sujet

    • Ethiopie

      Violences en Ethiopie: le gouvernement accuse l'Egypte

      En savoir plus

    • Ethiopie

      L’Ethiopie décrète l’état d’urgence après plusieurs mois de violences

      En savoir plus

    • Ethiopie

      Violences en région Oromo: le climat se tend en Ethiopie

      En savoir plus

    • Ethiopie

      Ethiopie: les Oromos en colère après le mouvement de foule meurtrier

      En savoir plus

    Prochaine émission

    Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire

    Philippe Njaboué, chef de projet de l'association Alternative Cote d'Ivoire
    La Côte d'Ivoire est l'un des pays africains où les homosexuels peuvent être aussi victimes de discrimination et de violences. Pour lutter contre cette stigmatisation, un travail de sensibilisation est mené. Notamment par l'association Alternative Côte (…)
    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.