GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kosovo: Le Parlement a été dissous par les députés, signale l'AFP
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    • Chine: des morts et des disparus dans des coulées de boue dans une région montagneuse du sud-ouest du pays (autorités)
    • Inde: spectaculaire arrestation de Palaniappan Chidambaram, ancien ministre des Finances devenu l'un des leaders de l'opposition
    • Ce 22 août, la Russie a lancé «Fiodor», son premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale
    • Texas: douzième exécution depuis le début de l'année aux États-Unis

    Les populistes danois surfent sur les peurs

    A Dianalund, le Parti du peuple danois a recueilli près de 33% des voix. RFI/Pierre René-Worms

    Lors des dernières législatives en 2015, les populistes xénophobes du Parti du Peuple danois sont arrivés en deuxième position, avec 21 % des voix. Depuis, le DF (nom en danois) soutient un gouvernement libéral minoritaire, et rencontre toujours autant de succès. Exemple à Dianalund, petite ville de 5000 habitants située à une heure et demi de Copenhague, qui avait voté massivement DF. Depuis que la Croix Rouge a installé un centre pour quelque 300 réfugiés, la parole anti-réfugiés s’est libérée. Frédérique Lebel.

    Kenneth Christensen, porte-parole pour les Affaires européennes de DF, Parti du peuple danois : « Tous les réfugiés qui arrivent au Danemark devraient être transférés en Tanzanie ». © RFI/Pierre René-Worms

    Kenneth Christensen, la xénophobie assumée
    Frédérique Lebel a rencontré, à Copenhague, le porte-parole de DF, Kenneth Christensen, élu depuis 2015. Pas question pour lui d’accepter les quotas de réfugiés décidés à Bruxelles, au nom de la solidarité européenne. Et en cela, il partage tout à fait l’opinion du très autoritaire Premier ministre hongrois.

    Cliquez sur l'image pour faire défiler le diaporama 

    C’est un centre commercial un peu vieillot qui fait office de centre ville à Dianalund. Les chariots y résonnent dans les couloirs tristes. © RFI/Pierre René-Worms

    Geert Wilders. © DR

    Aux Pays-Bas, le Parti de la Liberté a le vent en poupe
    Même si son sulfureux leader, Geert Wilders, est jugé actuellement pour discrimination et incitation à la haine, son parti, le PVV, est régulièrement en tête des sondages. Et alors que les législatives approchent, -elles se déroulent en mars-, de plus en plus de Néerlandais adhérent à ses idées. Antoine Mouteau.

     

    Et aussi

    Borovo, l’usine multi-ethnique symbole
    Il y a 25 ans, la ville de Vukovar en Croatie tombait aux mains des forces serbes de Milošević, et marquait les débuts du nettoyage ethnique. Pour rendre hommage à la ville martyre, une exposition à Zagreb s’est attardée sur Borovo, l'immense usine multi-ethnique symbole de l’ex-Yougoslavie. Simon Rico.

    Les ouvriers sortant de l’usine de Borovo. © DR

    Le choix musical de Vincent Théval: Les Suisses Roi Angus: Triste Empire.
     

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.