GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Cuba dénonce l'«expulsion injustifiée» par Washington de deux de ses diplomates (ministre des Affaires étrangères)
    • Washington expulse deux diplomates cubains à l'ONU accusés d'atteinte à la sécurité nationale (département d'Etat)
    • Justin Trudeau considère «totalement inacceptable» de s'être grimé en Noir
    • La compagnie française XL Airways en cessation de paiements, demande son placement en redressement judiciaire (communiqué)

    Magyd Cherfi, ressources gauloises

    Portrait de l'écrivain Magyd Cherfi pour son livre «Ma part de Gaulois». Crédits: Polo Garat

    Sur la jaquette du livre, une photo sépia d’une famille nombreuse, une famille d’immigrés, comme il y en avait tant dans les cités des quartiers nord de Toulouse, au tournant des années 80. Cette fameuse année où Magyd Cherfi, réussit à décrocher son baccalauréat, un signe de réussite exemplaire, mais à quel prix ! Le prix des insultes et du mépris, le prix des accusations de traîtrise contre un jeune homme qui ose pactiser avec le savoir. «J’étais dans ma cité comme un magicien des mots et m’en léchais la plume», écrit l’auteur compositeur, pilier du groupe Zebda qui, dans ce récit littéraire, mais fleuri de mots de la rue, nous raconte la cité. Les moments heureux, les brimades, les peurs et les violences aussi entre espoirs, résignation et tentation de l’enfermement. Ma part de Gaulois de Magyd Cherfi est publié chez Actes Sud.

    François Jullien est philosophe. Il est aussi hélléniste et sinologue. Il vient de publier aux éditions de l’Herne, dans la collection « Carnets », un livre qui s’intitule Il n’y a pas d’identité culturelle. Un livre qui s'oppose au concept figé d’«identité», et défend celui de «ressources culturelles».

    • Myriam Leroy, l'enfer au bout des doigts

      Myriam Leroy, l'enfer au bout des doigts

      L’histoire du nouveau roman de Myriam Leroy commence par un message sur Facebook. Quelques sympathiques compliments, une marque d’intérêt, des mots au fond plutôt banals. …

    • Philippe Torreton, la révolution Galilée

      Philippe Torreton, la révolution Galilée

      La nouvelle pièce de Philippe Torreton est un combat entre l’obscurantisme et les lumières de la science. Celui d’un homme, un savant italien nommé Galilée, qui va tout …

    • Claro, mots d'esprits

      Claro, mots d'esprits

      Christophe Claro nous emmène sur les traces d’un étrange personnage, par la magie noire de la littérature. Un roman singulier qui entraîne le lecteur en équilibre instable …

    • Céline Sciamma, Adèle Haenel et Noémie Merlant s'enflamment

      Céline Sciamma, Adèle Haenel et Noémie Merlant s'enflamment

      C’est une histoire de rencontre. Rencontre artistique entre la peinture et le cinéma, entre une peintre et son modèle dans la France corsetée du XVIIIème siècle. La première …

    • Nicolas de Crécy en transit

      Nicolas de Crécy en transit

      C’est un voyage dans l’espace et dans le temps. Une virée à bord d’une vieille voiture, une Citroën Visa brinquebalante qui crachote sur les routes écrasées par le cagnard …

    • Emmanuelle Pireyre, Objet Littérairement Modifié

      Emmanuelle Pireyre, Objet Littérairement Modifié

      Le nouveau roman d'Emmanuelle Pireyre est un livre monstrueusement drôle, mais qui pose entre les lignes de vraies questions politiques, sociétales, scientifiques, éthiques, …

    • Oxmo Puccino, du temps des mots aux maux du temps

      Oxmo Puccino, du temps des mots aux maux du temps

      On l’a surnommé le « Black Jack Brel ». Avec son timbre grave et chaud, ce natif de Ségou au Mali s’est imposé comme un rappeur-poète, dont les mots squattent l’oreille …

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.