GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
    • Guerre commerciale États-Unis/Chine: Johnson «très inquiet», «ce n'est pas une manière de faire»
    • L'Union doit «laisser tomber» le filet de sécurité irlandais pour éviter un Brexit sans accord (Boris Johnson)

    L'élection de Donald Trump secoue les marchés de matières premières

    Le cuivre a gagné 2% depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, le 8 novembre 2016. Getty Images/Bloomberg

    La victoire de Donald Trump a fait bondir les prix de l'or et du cuivre, mais chuter ceux du pétrole et des céréales.

    L'élection de Donald Trump a secoué les marchés de matières premières, surpris eux aussi par le résultat du scrutin. Quelle sera la politique économique du nouvel hôte de la Maison Blanche ? Beaucoup d'incertitudes encore. D'où la ruée des investisseurs vers l'or, la matière refuge, qui a gagné 5%. L'once dépasse désormais 1330 dollars. Le candidat Trump avait promis de relancer les infrastructures aux Etats-Unis, d'où la hausse d'une autre matière première : le cuivre, très utilisé dans la construction, a bondi de 2% en une journée.

    Pour le reste, les matières premières ont plutôt accusé le coup. Donald Trump a promis un retour au protectionnisme, de mauvais augure pour le volume des échanges mondiaux, d'où le repli du cours des céréales, déjà mal en point selon Michel Portier, directeur général d'Agritel. « L’élection de Trump, avec le risque de voir les Etats-Unis se replier sur eux- mêmes… les Etats-Unis étant premier producteur au monde de soja et premier producteur au monde de maïs, ça va ralentir les échanges mondiaux, c’est plutôt baissier. Mais ça ne fait que rester dans la tendance : le monde est largement alimenté en matières premières agricoles. »

    La crainte d'un ralentissement du commerce mondial a également fait chuter le pétrole sous les 45 dollars. D'autant que Donald Trump veut que les Etats-Unis produisent des hydrocarbures sans limites, rappelle Pierre Terzian de Pétrostratégie, de quoi aggraver l'excédent mondial : « Il est en faveur du développement à mort du pétrole et du gaz aux Etats-Unis. Il dit : "nous avons des ressources pour 100 ans, 200 ans, 300 ans, on ne va pas faire une croix là-dessus". Donc il est favorable à toutes formes de déréglementation pour que l’industrie du pétrole et du gaz travaille ».

    Un rebond des prix du pétrole pourrait pourtant intervenir si Donald Trump dénonce la levée des sanctions contre l'Iran, comme il l'a promis. Ce serait pour le coup un vrai siphonnage du marché pétrolier ! Cela dit, le président Trump ne mettra peut-être pas en œuvre toutes les promesses du candidat Donald.


    Sur le même sujet

    • Chronique des Matières Premières

      Les prix mondiaux du lait se redressent

      En savoir plus

    • Etats-Unis

      Victoire de Donald Trump: les marchés remontent la pente

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.