GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Les besoins de pétrole ne peuvent pas être comblés dans 25 ans selon l'AIE

    Puits de pétrole en Algérie. Getty Images/ Keystone-France

    Malgré les engagements pris dans l'Accord de Paris sur le climat, la consommation de pétrole va continuer d'augmenter jusqu'en 2040. La production pétrolière pourrait même ne plus suffire aux besoins, estime l'Agence internationale de l'Energie.

    Dans moins de 25 ans, on ne produira peut-être pas assez de pétrole pour contenter la demande mondiale, avertit l'Agence internationale de l'Energie, l'AIE. Difficile de le croire aujourd'hui, le marché pétrolier est encombré d'excédents de brut qui écrasent les cours. Mais d'ici 2040, assure l'Agence, les besoins de pétrole vont continuer de croître, même si les Etats respectent leurs engagements de l'Accord de Paris visant à ralentir le réchauffement climatique, et donc à limiter leur consommation d'énergies fossiles.

    Si les pays industrialisés baissent leur consommation de 12 millions de barils par jour, les pays en développement en consommeront 19 millions de barils supplémentaires. Le tiers de cette croissance aura lieu en Inde, la Chine consommera plus de pétrole que les Etats-Unis... dans moins de 15 ans ! Non pas que ces pays asiatiques ne fassent pas d'efforts comme en Occident pour imposer par exemple la voiture électrique, mais le carburant des camions et des avions restera très difficilement substituable, le pétrole demeurera encore longtemps la base de l'industrie plastique, en plein essor dans ces pays. Quant à l'Afrique des villes, elle remplacera de plus en plus par du gaz de pétrole liquéfié sa consommation de charbon de bois.

    Face à cette hausse programmée des besoins en pétrole, il faudra renouveler l'offre, puisque les gisements se tarissent naturellement : on perd tous les deux ans l'équivalent de la production entière d'un pays comme l'Irak. Or les cours du brut sont trop bas, aujourd'hui, pour motiver les nouveaux investissements en exploration-production : ils ont chuté deux années de rang. Une troisième année de déclin des dépenses de l'industrie pétrolière l'an prochain, et le renouvellement de l'offre pétrolière ne sera pas suffisant pour couvrir les besoins en pétrole de la planète dans moins de 25 ans, conclut l'Agence.


    Sur le même sujet

    • Russie - Opep

      Une réunion Russie-Opep pour rééquilibrer le marché du pétrole

      En savoir plus

    • Pétrole: Opep, un accord, et après?

      En savoir plus

    • Cuba/Venezuela

      Pétrole: Cuba cherche à diversifier ses approvisionnements

      En savoir plus

    • Chronique des Matières Premières

      Le pétrole plombe toute l'économie du Nigeria

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.