GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    François Hollande laisse derrière lui une situation économique convalescente

    Pour son quinquennat, François Hollande a un bilan économique contrasté. REUTERS/Bertrand Guay

    Désendettement, croissance, lutte contre le chômage... Le bilan économique de François Hollande reste contrasté. Ses mesures en faveur de l’emploi commencent à donner des résultats, mais elles arrivent très tard.

     

    François Hollande a employé tous les moyens pour inverser la courbe du chômage comme il l’avait promis en 2013. Il a agi sur deux fronts : le premier concerne l’allègement des charges des entreprises avec le pacte de responsabilité annoncé dès janvier 2014, une mesure vivement critiquée d’ailleurs vivement par une partie de la gauche. L’objectif était de réduire le coût du travail en baissant de 41 milliards d’euros les cotisations patronales et les impôts des sociétés. En contrepartie, les entreprises devaient embaucher et investir. C’est ce qu’elles ont fait depuis deux ans, mais timidement.

    L’autre front concerne la réforme du marché de l’emploi avec la très contestée loi El Khomri qui a poussé les Français dans la rue. Elle vise notamment à fluidifier le marché de l’emploi, à assouplir les conditions de licenciements économiques pour encourager les patrons à embaucher. Il y a aussi d’autres mesures, comme les primes aux très petites entreprises, la réforme de la formation professionnelle ou encore les contrats aidés.

    Malgré ces multiples mesures, le miracle n’a pas eu lieu
     
    Même si le nombre des demandeurs d’emploi est sur une tendance baissière depuis janvier 2016, la baisse du chômage n’a pas été aussi importante que l’espérait François Hollande.

    Sur l’année écoulée, on compte certes 100 000 chômeurs de moins, mais avec 3,5 millions de demandeurs d’emploi sans aucune activité le chômage reste massif. Sans compter que depuis le début du quinquennat, la France a tout de même 556 000 chômeurs. 
     
    Les efforts en faveur de la croissance n’ont pas donnée non plus les résultats espérés

    L’an dernier, François Hollande a pris une série de mesures en faveur de l’investissement surtout celles qui facilitent les crédits pour les entreprises. Pour relancer l’activité, le gouvernement a également décidé fin 2013 de modifier sa stratégie.

    Il a baissé les impôts pour les ménages les plus modestes et consenti une baisse des charges pour les entreprises. Résultat : la croissance sera sans doute de 1,3 % cette année contre 0,3 % en 2013. Mais ce n’est pas assez pour relancer l’emploi. Selon les économistes, il faudrait atteindre une croissance de 2 % pour voir les effets sur le chômage.

    Du côté du déficit, le résultat est meilleur
     
    Le déficit public devrait atteindre 3,3 % en 2016 alors qu’il était de 4,8 en 2012. Et le gouvernement prévoit un déficit de 2,7 % en 2017, soit en dessous des 3 % exigés par la Commission européenne.

    En revanche, l’endettement public a augmenté. Il est 98,4 % du PIB, contre 90,2 % il y a quatre ans. La hausse est certes moins rapide que sous le précèdent quinquennat, mais elle s’explique en grande partie par les taux d’intérêt très bas avec lesquelles l’état emprunte sur les marchés.


    Sur le même sujet

    • Hollande

      Quelles traces laissera François Hollande en Afrique?

      En savoir plus

    • France

      [Entretien]La France «interventionniste» de François Hollande

      En savoir plus

    • France

      François Hollande, un bilan revendiqué mais discuté

      En savoir plus

    • France

      Présidentielle de 2017: après le retrait de Hollande, Valls en première ligne

      En savoir plus

    1. 1
    2. 2
    3. 3
    4. ...
    5. Suivant >
    6. Dernier >
    Les émissions
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.